En ce moment
 

Un chien mal en point sauvé grâce aux caméras de surveillance de la police de Bruxelles

Un chien mal en point sauvé grâce aux caméras de surveillance de la police de Bruxelles

Bruxelles renforce sa police. Le budget de la zone Bruxelles-Capitale - Ixelles" a été augmenté de plus de six millions d’euros. L’objectif : renforcer le personnel et acheter, aussi, de nouvelles caméras de surveillance. Simon François et Bruno Spaak ont voulu en savoir plus pour le RTLinfo 19H.

Un chien apparemment mal en point gît au milieu d’un trottoir bruxellois. Cette scène inhabituelle est captée par les caméras de surveillance et retransmise en direct au dispatching de la police de Bruxelles. "En fait, suite à la présence des personnes qui étaient là tantôt, un chien qui n’était pas en bon état à mon avis, on va voir s’il y a un service d’urgence vétérinaire qui peut faire quelque chose", détaille Gert Dossche, directeur du dispatching, au micro de Simon François pour le RTLinfo 19H. Une patrouille est donc rapidement envoyée sur place et les agents finiront par retrouver le propriétaire de l’animal.


"Pouvoir anticiper ce que la patrouille va trouver sur place"

Pendant ce temps, un accident est signalé au dispatching. Avant l’arrivée de la police sur place, l’opérateur tente de repérer le périmètre. "Pouvoir anticiper ce que la patrouille va trouver sur place. Parfois, il est très utile que les patrouilleurs ou nous-mêmes puissions nous rendre compte de ce qui est en train de se passer, de la gravité des choses", explique encore M. Dossche face à la caméra de Bruno Spaak.


Bientôt 100 nouvelles caméras

L’an dernier, la zone de Bruxelles-Capitale - Ixelles a remplacé 96 caméras. Dans les années à venir, elle en installera environ 100 supplémentaires. Ces caméras représentent une aide précieuse également pour couvrir les nombreuses manifestations organisées dans la capitale. "Si jamais on voit des groupes, des gros groupes, qui vont quitter l’itinéraire, on peut aussi très bien en aviser les collègues sur le terrain", fait remarquer Ilse Van De Keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale – Ixelles.

Vos commentaires