En ce moment
 
 

Un policier bruxellois devant le tribunal pour excès de vitesse lors d'une mission: il refuse de payer l'amende

Un policier bruxellois devant le tribunal pour excès de vitesse lors d'une mission: il refuse de payer l'amende

Un policier qui roulait trop vite pour rattraper un chauffard a bien failli avoir une amende, rapporte la DH. On est le 23 mai 2017. Une unité de la zone de police Midi à Bruxelles emmène un individu au centre 127 bis. Sur le retour, Boulevard Brand Wihtlock, la patrouille voit un chauffard en excès de vitesse qui zigzague. Christophe Redko, avocat du policer, explique la suite au micro de Bel RTL: "Le policier a fait ce qu'il pouvait pour constater la plaque d'immatriculation du véhicule, mais il n'y est pas parvenu. Il a donc augmenté sa vitesse. Il y avait un radar préventif et il a été pris." Le policier est flashé à du 68 km/h dans une zone 50, sans avoir pu identifier le chauffard qui s'est échappé. L'amende de la zone de police Montgomery est de 154€ et la direction de la zone de police Midi estime que son agent est en tort. "Comme il n'y avait pas urgence dans le cadre de la mission qui lui avait été attribuée, l'infraction n'était pas couverte par une éventuelle justification", fait savoir l'avocat.

Le policier refuse de payer l'amende. Le Parquet veut le faire condamner et pourtant il a été acquitté par le tribunal. "La mission des policiers est de constater des infractions. Mais on a un petit article dans le Code de la route, qui explique que quand un policier est dans le cadre d'une mission, il n'est pas obligé de respecter les limitations de vitesse." L'avocat a donc appuyé sur la mission générale des forces de l'ordre, constater des infractions et non pas la mission du jour de l'infraction: emmener un individu au centre 127 bis.

Vos commentaires