En ce moment
 
 

Chasse à l’homme en Flandre: un homme "lourdement armé" recherché, Marc Van Ranst et sa famille mis en sécurité

 
 

Une chasse à l’homme est toujours en cours depuis ce mardi après-midi dans le Limbourg, en Flandre. Selon nos informations, un individu d'une quarantaine d'années "lourdement armé" est activement recherché par la police et des hommes des unités spéciales. "Il y a des craintes que cet homme qui a reçu une formation militaire commette un acte violent contre lui-même ou contre quelqu'un", nous indique le porte-parole du parquet fédéral. "Le centre de crise évalue la situation." Selon nos confrères du quotidien néerlandophone Het Laatste Nieuws, l'homme serait un "sympathisant de l'extrême-droite" et travaillerait à la caserne de Peutie, dans le Limbourg. Il porterait notamment une mitraillette et un gilet pare-balles.

D'après le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld), qui s'est exprimé auprès de nos confrères de VTM, l'individu figure sur la liste des terroristes de l'OCAM (Organe de coordination pour l'analyse de la menace terroriste) en raison de ses sympathies avec l'extrême-droite. "L'homme représente une menace grave", a ajouté le ministre.

Marc Van Ranst et sa famille mis en sécurité

Suite à cette chasse à l'homme, le virologue flamand Marc Van Ranst et sa famille ont été transférés dans un lieu sûr ce mardi, a confirmé le principal intéressé. La personne armée aurait proféré des menaces à l'encontre du scientifique.

L'individu a récemment proféré des menaces à l'encontre de certaines cibles. Raison pour laquelle le signalement de l'individu armé a été pris au sérieux et la police est entrée en action, a indiqué Eric Cenens, le commissaire et porte-parole de la zone de police Kempenland.

Une trentaine de personnes de cette même zone de police ont lancé une vaste opération de recherche pour retrouver l'homme, qui se poursuivait en début de soirée mardi. On pense qu'il s'est déplacé en direction de Beringen, vers Hasselt, Pelt et davantage vers le nord-est de la province du Limbourg.

Les unités spéciales de la police fédérale ont également été informées et se tiennent prêtes à éventuellement intervenir si l'individu est localisé. L'opération de recherche a depuis été reprise par le parquet fédéral. 




 

Vos commentaires