En ce moment
 
 

Horeca, commerces et sport: Mons va investir 8 millions € pour sauver son économie locale

Horeca, commerces et sport: Mons va investir 8 millions € pour sauver son économie locale
CORONAVIRUS

Le collège de la Ville de Mons a approuvé jeudi un plan communal de relance afin de soutenir le secteur horeca, les commerces et les salles de sport de l'entité montoise, autant de secteurs durement touchés par les conséquences de la pandémie de coronavirus. Un peu plus de huit millions d'euros seront investis, concernant 1.450 commerces.

La bonne tenue financière de la Ville de Mons en 2019 et une capacité d'emprunt partiellement activée l'an dernier ont ouvert la possibilité pour les instances communales montoises de lancer un plan de soutien aux secteurs commerciaux de l'entité qui souffrent de la crise sanitaire et des mesures de confinement. 

Pas encore validée par la Région wallonne

Le plan implique une modification budgétaire qui devra être validée par le conseil communal le 23 juin et ensuite par la tutelle de la Région wallonne. Il s'agit d'une première de cette envergure à Mons.

7500€ pour l'horeca et le sport, 5000€ pour les commerces

Un budget de plus de 8 millions d'euros est ainsi prévu pour soutenir 450 cafés, restaurants, hôtels et salle de sports via une aide financière de 7.500 euros défiscalisés, ainsi que 1.000 autres commerçants issus des secteurs éligibles et qui recevront 5.000 euros défiscalisés. Au total, 1.450 des 1.600 commerces montois sont concernés. "150 commerces ont pu continuer à travailler normalement pendant la crise et ne sont donc pas concernés par le plan d'aide", a précisé Nicolas Martin.

De l'argent non utilisé l'an dernier

"Ce plan est non seulement unique à Mons mais il l'est aussi à l'échelle de la Belgique", s'est targué Nicolas Martin, bourgmestre de Mons. "Le collège a décidé d'affecter, en soutien aux commerçants des 19 communes de l'entité, 8 millions d'euros d'investissements prévus en 2019 mais reportés en 2020, en réalisant un emprunt sur 20 ans au budget extraordinaire. L'équilibre financier de la ville n'est pas affecté. Cette opération de relance est considérée comme un investissement." En 2019, 21 millions d'euros étaient prévus à l'emprunt mais seuls 13 millions l'ont été réellement. Les huit millions restant ont été reportés en 2020.

Mons pourra toujours investir ailleurs

Le bourgmestre de Mons a par ailleurs précisé que la capacité d'emprunt la ville n'est pas affectée. "La Région wallonne autorise les communes à dépasser leur capacité d'emprunts sur la législature de 100 euros par habitant, soit 9,6 millions d'euros sur un total de 100 millions d'euros."

Il faudra introduire son dossier en juin pour recevoir l'argent dès la mi-juillet

Pour bénéficier de l'aide, les commerçants devront introduire un dossier entre le 2 et le 30 juin via une plateforme électronique. Ils devront remplir plusieurs critères, comme d'être indépendant ou franchisé, être une petite ou une micro-entreprise, être en ordre de cotisations sociales et à la TVA, prouver une activité pleine avant le 12 mars et s'engager à la poursuivre. Les dossiers seront examinés par les services communaux. La liquidation des aides devrait se faire à partir de la mi-juillet.

Une monnaie locale va voir le jour

La Ville de Mons a, par ailleurs, dégagé un budget de 150.000 euros dans le but de relocaliser l'économie via une monnaie locale. "Ce projet doit être facile d'accès et d'utilisation pour les clients ainsi qu'en termes de gestion pour les commerçants. L'objectif est de faire en sorte que les Montois puissent consommer montois et ainsi faire vivre les commerces de proximité et soutenir les circuits courts", a souligné Nicolas Martin.

 

Vos commentaires