En ce moment
 

L'histoire se termine bien pour les trois chiots abandonnés lâchement dans le bois de Mariemont

 

La SPA de La Louvière a pris en charge trois chiots qui ont été abandonnés dans le bois de Mariemont jeudi. C’est une personne, qui a constaté qu’un individu les sortait de sa voiture, qui a contacté le refuge et permis de les sauver, nous explique le porte-parole, Gaëtan Sgualdino. "Notre bénévole a été les chercher", précise-t-il, saluant la réaction rapide du témoin.

C’est le deuxième abandon de ce type que le refuge doit gérer en deux jours: "Avant-hier, c’étaient des American staff adultes abandonnés dans un bois à Sars-la-Buissière, malheureusement les cages adultes sont toutes prises. Ils ont été pris en charge par deux autres refuges".


Pourquoi les abandonner dans un bois alors que le refuge les prend en charge?

Pour le porte-parole du refuge, ces actes sont tout bonnement incompréhensibles: "C’est mettre en danger de façon crapuleuse ces chiens, alors qu’on aurait pu trouver une solution rapidement". 

Le porte-parole de la SPA de La Louvière a donc décidé de sensibiliser les propriétaires d'animaux tentés de s'en débarrasser, sur la page Facebook du refuge: "On fait cette vidéo pour vous dire d’arrêter d’abandonner vos chats dans un carton devant notre refuge la nuit alors qu’il gèle, pour vous dire d’arrêter d’abandonner lâchement vos animaux dans les bois, il y a des dizaines de refuges en Wallonie qui feront correctement leur travail", explique-t-il, avec les trois croisés Yorkshire dans les bras.

"Chez nous, dans notre refuge, il est possible d’abandonner une portée de chatons ou de chiots de moins de 6 mois, et ce sans frais, gratuitement, avec l’assurance que ces animaux seront remis à l’adoption dans une bonne famille", ajoute-t-il.


"Quand on voit une caisse, on sait que ce sont des animaux qui ne vont pas bien"

En effet, le refuge a mis en place ce système dans le but de diminuer les abandons sauvages d'animaux, dans la nature ou encore devant la SPA. Car des chatons laissés là aux petites heures de la nuit ne survivent généralement pas jusqu'à l'arrivée du personnel de la SPA le matin: "Quand on voit une caisse, on sait que ce sont des animaux qui ne vont pas bien, soit des animaux qui sont morts". 


Les trois chiots déjà adoptés, selon un cadre précis

Les trois chiots, âgés de 4 mois, sont en bonne santé. Ils ont été pucés, vaccinés et déparasités, ont d'ores et déjà tous été adoptés, moyennant des frais et l'établissement d'un contrat avec le refuge. Margaux et ses parents ont pris l'un des chiots, déjà baptisé "Lily". "J’ai vu l’annonce, et j’ai directement craqué dessus. On a souvent parlé d’adopter un deuxième, et je voulais qu’il vienne de la SPA, donc…", explique-t-elle en revenant au refuge après le délai de réflexion obligatoire de 24 heures.



Pourquoi ce délai? "On demande aux adoptants de dormir sur le décision. Ils viennent voir l’animal. Si l’animal convient, on fait une réservation, et le lendemain, ils peuvent venir chercher l’animal, simplement, parce qu’on est contre les adoptions impulsives", explique Gaëtan Sgualidno. 

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos