En ce moment
 
 

Meurtre à Marcinelle: la femme décédée a probablement été attaquée au marteau, un suspect interpellé

 
 

Une personne a été tuée lundi soir dans un immeuble à appartements à Marcinelle (province de Hainaut), a indiqué le parquet de Charleroi, confirmant une information de plusieurs médias. Une seconde personne aurait été sérieusement blessée. Le parquet de Charleroi a confirmé être descendu sur les lieux avec un juge d'instruction. Une personne a été interpellée.

Une femme d'origine sud-américaine a été tuée lundi soir dans un immeuble à appartements à Marcinelle (Charleroi, province de Hainaut), a confirmé mardi matin le parquet de Charleroi. Une seconde, d'origine asiatique, a été sérieusement blessée et ses jours sont en danger. Un suspect a été interpellé mais nie toute implication dans les faits.

Plusieurs équipes de la zone de police de Charleroi ont été requises lundi soir dans un immeuble à appartements situé avenue Eugène Mascaux à Marcinelle. Une femme, d'origine sud-américaine, a été tuée. Une seconde femme, également présente sur place, a été sérieusement blessée. "Les deux dames, d'origine étrangère, louaient leurs services et leurs prestations sexuelles par l'intermédiaire d'un site" de rencontres libertines "et donc elles louaient les chambres de cet appartement privé", a indiqué Sandrine Vairon, procureure de division de Charleroi.

La piste d'un client n'est pas exclue. Les riverains ont entendu des bruits de lutte. "Elles ont été agressées sauvagement avec un objet contondant. Un marteau a été retrouvé sur les lieux. Elles présentaient également, principalement la victime survivante, des plaies importantes à l'arme blanche. Plaies considérées comme des plaies de défense."

Un suspect a été interpellé et conteste son implication dans les faits. "Il déclare n'être qu'un témoin. D'autres devoirs d'investigations sont prévus pour éclaircir les circonstances du drame et déterminer le rôle" du suspect, conclut le parquet.

La survivante n'a pas encore pu être auditionnée vu son état. "Celle-ci permettra évidemment très probablement d'en savoir rapidement un petit peu plus sur le déroulement des faits et les circonstances de ce terrible drame."

L'enquête ne fait que commencer.


 




 

Vos commentaires