Blocage de gilets jaunes à Visé: une personne est décédée après avoir été renversée par un camion, le chauffeur est recherché

  • Un gilet jaune est décédé, renversé par un camion sur la E25 à Visé

  • Gilet%20jaune%20d%C3%A9c%C3%A9d%C3%A9%20%C3%A0%20Vis%C3%A9%3A%20le%20chauffeur%20du%20camion%20est%20recherch%C3%A9

  • Mort%20d''un%20gilet%20jaune%20%C3%A0%20Vis%C3%A9%3A%20%22On%20a%20perdu%20un%20ami%22

 

Une personne est décédée vendredi en début de soirée lors d'une action des gilets jaunes menée sur l'autoroute E25 à hauteur de Visé. Le chauffeur n'a pas pu être interpellé, mais a été identifié. Le camion était immatriculé aux Pays-Bas.

Un accident s'est produit ce vendredi vers 19 heures lors d'une action de gilets jaunes. Ces derniers avaient mis en place un barrage sur l'autoroute E25 à Visé, en région liégeoise, lorsqu'une personne a été fauchée par un camion et est décédée. La bourgmestre de Visé, Viviane Dessart, nous confirme le décès: "Le monsieur se serait fait accrocher par le camion, forcément, en essayant de le stopper. De quelle manière cela s’est passé ? Est-ce qu’il courrait à côté du camion ?"

La victime, Roger.B, est un homme âgé de 50 ans. Un gilet jaune actif depuis le début des manifestations.

Entre 20 et 30 gilets jaunes étaient sur place jusqu'à tard dans la nuit. La tension et l'émotion étaient fortes. Une manifestante témoigne au micro de Philippe Lefever pour RTLinfo: "Il n’a jamais agressé qui que ce soit. C’était un homme bien. Malheureusement en Belgique, on a plus le droit de se montrer et dire ce que l’on pense. On a tous perdu un ami, un collègue, car c’est ce que nous sommes dans les gilets jaunes." 

Le chauffeur identifié

Le conducteur du camion a été identifié, confirme samedi vers midi une responsable presse de la Police fédérale, Sarah Frederickx. La police refuse en revanche de révéler quoi que ce soit sur l'identité du chauffeur, qui est toujours recherché. La nationalité de l'individu n'est pas dévoilée, mais on sait que le camion qu'il conduisait était immatriculé aux Pays-Bas, et que la recherche du chauffeur s'effectue en collaboration avec la police néerlandaise. "La recherche est en cours", ajoute la responsable de presse de la police. "Pour le reste, en ce qui concerne un éventuel appel à témoins ou autre, cela dépend du parquet de Liège".

Après l'accident, le conducteur aurait été sommé de s'arrêter sur un parking un peu plus loin que le lieu du drame, selon les premières informations fournies par Catherine Collignon, porte-parole du parquet de Liège. Or, lorsque les policiers s'y sont rendus, le camion ne s'y trouvait pas. Le chauffeur est recherché. 

La police de la zone Basse-Meuse et la police de la route se sont rendues sur les lieux. La magistrate de garde a dépêché un expert sur place. Il n'y a pas d'autre blessé selon le parquet, comme l'ont indiqué d'autres médias.

Vos commentaires