En ce moment
 

Le chef de corps rend hommage à ses deux policières: "Magnifiques de courage, de classe, d'engagement et de respect des valeurs" (vidéo)

Le chef de corps de la police de Liège a prononcé un discours lors de la cérémonie des funérailles des deux policières décédées la semaine dernière, tuées par un délinquant radicalisé de 31 ans dans une rue de Liège. Cet hommage était retransmis à l'extérieur sur un écran géant. 

"Il n'y a pas de mot pour exprimer l'émotion qui étreint le coeur de chacun d'entre nous, des familles de Cyril, de Katy, de Soraya, mais aussi des policiers, ceux de Liège, ceux de la Belgique entière", a-t-il commencé avant d'évoquer la carrière et les qualités professionnelles et humaines des deux femmes.

"Nos deux policières appartenaient à un corps de police ardent et c'est avec le sourire qu'elles effectuaient leur travail au quotidien. Soraya a été engagée à la police communale de Liège le 30 juin 1994. cela faisait donc 24 ans qu'elle était notre collègue. Lucile que nous appelions tous Katy a quitté il y a presque deux ans la zone de police de Montgomery pour venir travailler à Liège. Katy et Soraya étaient des agentes de police courageuses, d'une correction et d'une politesse exemplaires. Elles étaient joyeuses et attachaient une grande importance à travailler dans un climat positif et efficace. Leurs dirigeants s'accordent à dire qu'elles étaient parmi les meilleure de leurs services", a-t-il dit.

"Katy et Soraya formaient une équipe au boulot mais aussi dans la vie. magnifiques de courage, de classe, d'engagement et de respect des valeurs. Leurs rires résonneront longtemps au sein de la brigade circulation, un service qu'elles affectionnaient pour son esprit de famille et sa solidarité sans faille. Tout notre corps de police est meurtri. Katy et Soraya étaient nos policières. Elles sont parties remplir leur mission dans les rues de Liège, confiantes et sereines, pleines d'entrain avec la fierté de servir. Mais elles ne sont jamais revenues", a-t-il déploré.

"Nous avons perdu deux des nôtres, attaquées par derrière, exécutées lâchement, demain ne sera plus pareil", a conclu le chef de corps. 

Des agents de police de tout le pays et plusieurs personnalités politiques étaient présents mardi à Robermont pour les funérailles de Soraya Belkacemi et Lucile Garcia. Il régnait un lourd silence tandis que les cercueils étaient acheminés vers l'intérieur. Etaient notamment présents aux funérailles un représentant du Roi, le Premier ministre Charles Michel, les ministres de l'Intérieur et de la Justice, Jan Jambon et Koen Geens, le ministre-président wallon Willy Borsus, Elio Di Rupo, la ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles Alda Greoli ou encore la présidente du Sénat Christine Defraigne. Jan Jambon a remis aux deux policières la croix civique de première classe à titre posthume.

 

Vos commentaires