En ce moment
 

Revoyez l'IMPRESSIONNANTE démolition du haut-fourneau de Seraing (vidéo)

  • Les habitants de Seraing ont assisté à la démolition du haut fourneau 6

  • Revoyez%2520les%2520images%2520de%2520la%2520d%25C3%25A9molition%2520du%2520haut-fourneau%2520%25C3%25A0%2520Seraing

  • Revoyez%252520les%252520images%252520de%252520la%252520d%2525C3%2525A9molition%252520du%252520haut-fourneau%252520de%252520Seraing

  • D%252525C3%252525A9molition%25252520du%25252520haut-fourneau%25252520%252525C3%252525A0%25252520Seraing%2525253A%25252520%25252522Tout%25252520%252525C3%252525A7a%25252520pour%25252520l

 

Il faut se rappeler que ce haut-fourneau, il a été construit en 1959. Seraing sans son haut fourneau, un temps que les moins de 55 ans ne peuvent pas connaître…  

Et pour ceux qui ne connaissent pas non plus la région, il faut bien se rendre compte que cet édifice fait de tuyaux, de poutres d’acier et de béton n’est pas situé dans un zoning industriel… Non cette tour de 81 mètres de haut est installée au cœur de Seraing, au milieu des habitations ouvrières. Au milieu de ses travailleurs…

Enlever ce haut-fourneau c’est faire une croix sur 10 siècles de sidérurgie dans ce bassin. En tous cas, de sidérurgie à l’ancienne…
Au-delà des mots de la fermeture d’Arcelor Mittal, des mots qu’on a entendu des milliers de fois, ici ce sera du concret….
La torchère qui brûlait au sommet de la cheminée, telle un phare dans le ciel sérésien, cette torchère ne brûlera plus jamais…

Evidemment, dit comme cela, on imagine mieux ce que peuvent ressentir les Sérésiens…


Oui des familles entières qui ne vivaient que de ce haut-fourneau. Je me souviens d’avoir assisté à sa relance c’était en 2008… C’est sans doute la seule fois de ma vie que mes poils ce sont hérissés en entendant la chanson de Johnny Hallyday « Allumer le feu »…

Le feu c’est celui de la coulée continue, celui de cette fonte qui dévale la colonne dans des rigoles… Je me souviens de ces hommes, des castards, un peu à la Christian De Paepe…Avec leur tablier d’acier, leur masque de fer. Je me souviens les avoir vu verser une larme d’émotion, comme si le sang recoulait à nouveau dans leur veine…

Je me souviens que ce jour-là j’avais fait l’interview de Michel, un de ces castards…Une interview qui marque... Il est décédé en octobre dernier… Comme si voir le haut-fourneau, son haut-fourneau détruit, était trop dur…  C’est à lui que je pense aujourd’hui…

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires