En ce moment
 
 

Inondations: la province de Liège maintient sa cellule de crise

 
 

Le gouverneur de la province de Liège, Hervé Jamar, a été interrogé en direct dans le RTL INFO 19H ce dimanche. Il a notamment annoncé que la gestion de crise provinciale serait maintenue jusqu'à "ce que j'estime que les communes peuvent faire en sorte de gérer la problématique, mais pour l'instant il y a trop de problèmes partout, il faut continuer à garder une cellule provinciale de crise".

Salima Belabbas: Deux semaines après les inondations, est-on entré dans une nouvelle phase de gestion de crise?

Hervé Jamar: C'est une reconversion de la gestion de crise. La crise fédérale ayant été levée, la province de Liège a maintenu, suite à ma suggestion et la consultation de tous les niveaux de pouvoir, la crise provinciale. Pour assurer la coordination en termes, à la fois, de la gestion des déchets, et de tout ce que l'on vit encore, car la situation reste très grave. Et à la fois pour envisager la reconstruction, mais aussi et prioritairement, le relogement des personnes.

Salima Belabbas: Y a-t-il assez de logements publics pour aider tout le monde et suffisamment de moyens mis en œuvre?

Hervé Jamar: Il y a deux cellules qui ont été créées au niveau de la région wallonne. Une cellule qui vise la reconstruction, les infrastructures, toute la réorganisation, le déblaiement des déchets, la dépollution. Et puis il y a une autre cellule, et ça me touche personnellement aussi, pour le relogement des personnes. À l'heure où je vous parle, on parle de milliers de personnes, mais je ne sais pas vous préciser, car certaines personnes n'ont pas encore pu rejoindre leur domicile, et elles ne savent donc pas dans quel état il se trouve. Et donc, effectivement, les régies des bâtiments, avec la province de Liège, la région wallonne, avec les privés, toutes les équipes de solidarité, nous sommes partis vers une phase de relogement. On vient de vivre 17 jours de crise. Oserais-je dire 17 semaines ou 17 mois, parce qu'il faut envisager, notamment pour des familles avec enfants, un relogement à moyen et long terme.


 




 

Vos commentaires