En ce moment
 

Voici l'homme qui a vu le loup: "Pour mes 80 ans, la nature m'offre ce cadeau-là, c'est extraordinaire" (vidéo)

  • "Pour mes 80 ans, la nature m''offre ce cadeau-là, c''est extraordinaire": voici l''homme qui a vu le loup

  • La présence du loup est confirmée dans les Hautes Fagnes

 

En juin 2018, la présence d'un loup dans les Hautes-Fagnes avait été confirmée par les autorités. Pour rappel, le loup avait quitté nos contrées au 19e siècle. Huit mois plus tard, de nouveaux clichés, pris à l'aide de pièges photographiques, viennent confirmer sa présence sur notre sol. Roger Herman, l'homme qui a croisé le loup, nous raconte cette rencontre extraordinaire.

De nouvelles photos du loup ont été prises dans les Hautes-Fagnes, huit mois après les premiers clichés. Roger Herman est l'homme qui a réussi à immortaliser l'animal.

"Je venais d'observer les biches, comme très souvent... Elles étaient très jolies aussi au soleil. Et puis je vois encore un animal qui semble les suivre, mais dans un fossé. A un moment j'ai cru que c'était encore une biche, mais c'était trop petit pour être une biche, un renard, mais c'était trop gros pour être un renard. Et puis la bête est sortie du fossé et puis...Oh un loup! Là, j'ai commencé à trembler... non pas de frayeur, mais de crainte qu'il s'en aille trop vite et que je n'ai pas le temps de le photographier", détaille-t-il.



"Il est sorti du fossé. Il venait vers moi. Je pense qu'il ne m'a pas vu d'un premier coup d'œil. Il a continué à avancer vers moi. Je me suis demandé comment ça allait se terminer", explique l'homme. "Il est reparti en me contournant gentiment et il a disparu comme il est venu. Pour moi, c'était une apparition extraordinaire. J'en tremblais de tous mes membres. Je me dis que c'est un cadeau extraordinaire de la nature. Je suis à la recherche d'émotions ou d'observations intéressantes. Et pour mes 80 ans, elle m'offre ce cadeau-là, c'est extraordinaire
",confie Roger Herman.
 
  

"L’individu est apparemment en bonne santé"

"La présence de ce loup a pu être à nouveau confirmée à la mi-février 2019 par de nouveaux clichés pris sur le vif par Monsieur Roger Herman, du Réseau Loup. L’individu est apparemment en bonne santé et visiblement trop occupé par la piste qu’il suivait que pour se tracasser de la présence d’un humain. Les images prises sont d’une telle qualité qu’elles ne laissent aucun doute quant à l’identification de l’espèce", indique René COLLIN, ministre de l'agriculture, de la Nature et de la Forêt.


 

Vos commentaires