En ce moment
 
 

Les parcs d'accrobranche ouverts partout... sauf dans le Luxembourg: "La police est arrivée et nous a interdit de continuer notre activité"

 
 

En province de Luxembourg, les parcs d'accrobranche ont tous été fermés sur décision du gouverneur. Pourtant, ceux situés ailleurs en Wallonie restent ouverts. Notre journaliste Mathieu Langer se trouvait à Durbuy pour le RTL INFO 13h. L'administrateur délégué du parc de loisirs Durbuy Aventure ne comprend pas cette différence de traitement.

Pourquoi le parcours d'accrobranche de Durbuy Aventure est-il fermé ? Parce qu'il a été considéré comme une activité ludique et récréative telle qu'un parc d'attractions, et non comme un sport. Une décision incompréhensible pour Bart Maerten, administrateur délégué d'un parc de loisirs. "On a ouvert il y a six jours. Notre parc aventure est fermé, on avait juste gardé cette activité. On respectait toutes les mesures sanitaires. Et ça marchait bien. Les gens venaient en bulle, ils réservaient online, tout était top. Jeudi matin, la police est arrivée et nous a interdit de continuer notre activité."

Les activités d'accrobranche peuvent pourtant se pratiquer en province de Liège, du Brabant wallon… mais pas en province de Luxembourg. "Je crois que notre gouverneur a interprété la législation différemment que les autres, j'en ai l'impression. Je trouve ça ridicule d'avoir une décision dans une province et dans une autre, une autre décision."

"Moralement, ça devient très dur"

L'administrateur délégué confie que c'est avant tout pour les équipes que l'activité d'accrobranche avait été ouverte. "Pour les faire travailler un petit peu parce qu'elles sont à bout. Non seulement chez nous, mais partout dans l'Horeca à Durbuy. Cela fait depuis le mois de septembre qu'on est fermé. L'année passée était déjà très compliquée. On a beaucoup de gens dynamiques et enthousiastes mais ils sont chez eux, ils ont 70% de leur salaire, ils en ont marre. Ils sont en train de chercher du travail ailleurs. Il y en a qui partent au Grand-Duché du Luxembourg où il y a beaucoup plus de possibilités. Il faut qu'on fasse quelque chose. On doit faire travailler les gens. On ne gagne pas d'argent avec cette activité. On offre quelque chose à nos clients et on fait aussi travailler nos équipes. Elles en ont besoin. Moralement, ça devient très dur. On s'adapte et on s'adapte…"

Le parc compte se battre, même s'il n'ira pas à l'encontre de la décision du gouverneur de la province. "On est un peu à bout, ça nous fatigue."




 

Vos commentaires