En ce moment
 
 

Qu’est devenu Durbuy Aventure depuis que le milliardaire Marc Coucke y a investi 50 millions? Réponse en vidéo

Sébastien Degrave et Anne Lutgen se sont rendus à Durbuy, et plus précisément au tout nouveau parc aventure et nature "La Petit Merveille", qui remplace l’ancien Durbuy Aventure. Ouvert ce 1er juillet et toujours en phase de travaux pour certaines activités, l’ambitieux projet du milliardaire flamand célèbre pour l’entreprise pharmaceutique Omega Pharma ou encore le club de D1 d’Ostende vous a été présenté dans le RTLINFO 13H.

D'ici 2020, le milliardaire et son associé Bart Maerten investiront 50 millions d'euros dans La Petite Merveille, nouveau parc récréatif associant aventure et nature né de la fusion entre les sociétés LPM et Durbuy Aventure rachetées par Marc Coucke et Bart Maerten il y a quelques mois.


Le point sur les activités qui disparaissent et sur les nouveautés

Ce qui change ? Fini les activités polluantes comme le paintball, le quad ou le karting. C’est désormais un concept 100% nature qui prend place au nord de la province du Luxembourg.

Par contre, c’est un agrandissement du parc sur une surface de 300 hectares qui est prévu, avec de nouvelles activités. Ce jeudi, des ouvriers s’affairent d’ailleurs sur le site. "On a refait les via ferrata, on a refait tous les parcours challenger, on fait une grande aire de jeux. Ici, ce sera plus parc aventure, et à côté de ça on va faire beaucoup de kayak, de VTT et des promenades dans notre belle nature", détaille Bart Maerten, investisseur et directeur du nouveau parc. Le temps maussade et les pluies qui se sont abattues en juin préfigurent d’ailleurs une bonne saison kayak, souligne Willem Jacobs, le responsable des ventes.

De nombreuses attractions sont déjà accessibles, comme l’airbag jump, la course d'escalade, le parcours d'accrobranche amélioré, la spéléologie améliorée, mais le parc ne fonctionne pas encore à plein régime. "Une tyrolienne de 820 mètres sera installée, une plaine de jeu géante ainsi qu'une freefall de 35 mètres. On va avancer pas à pas", explique Willem Jacobs.


Dernière saison permettant de payer chaque activité séparément

Depuis ce 1er juillet, le parc propose un prix d'entrée unique donnant accès à l'ensemble des activités. "Nous avons toutefois conservé la possibilité pour les visiteurs de payer à l'activité pour cette saison."


De nombreux hébergements achetés ou créés

Mais Marc Coucke ne s’est pas arrêté au parc. Il a aussi racheté un hôtel à Durbuy, un château, et il compte construire des centaines de chalets pour loger les touristes. "Le but est de permettre l'accès au parc aventure à tous les groupes, des enfants aux grands-parents, des écoles aux entreprises qui souhaitent organiser des incentives et team-buildings. On veut vraiment chercher quelque chose de top, avoir un niveau qualitatif très haut qui va attirer une nouvelle clientèle, et garder évidemment la clientèle qu’on a qui est une clientèle qui va aller partout dans la région, qui va aller manger dans les restaurants de Durbuy, à Barvaux. Et ça va ramener de l’économie", estime Bart Maerten. Le projet devrait en effet permettre la création de 200 emplois en 4 ans.


Bien vu par les Durbuysiens

Du côté des habitants, cette arrivée d’investisseurs ambitieux séduit. "Je pense qu’il va amener plein de choses à Durbuy", se réjouit Chantale Ruchenne, propriétaire d’un hôtel-restaurant. "Si le monde est là il y aura quand même des retombées sur Durbuy. On espère quand même. Mais il faut aussi que Durbuy reste un pôle attractif en tant que vieille ville aussi", note tout de même Guy Nimane, le propriétaire d’une librairie dans "la plus petite ville du monde". L’objectif à long terme du projet est d’attirer 1 million de visiteurs par an.


Des travaux routiers et un téléphérique à prévoir

Le projet total devrait être opérationnel d'ici les prochaines vacances de Pâques, indiquent les investisseurs. Un plan mobilité a été élaboré en concertation avec les autorités locales pour éviter les problèmes de circulation autour du parc. Des parkings supplémentaires vont être aménagés, l'infrastructure routière va être déplacée à certains endroits, et un téléphérique devrait être installé pour faciliter l'accès aux abords du centre-ville dans les années à venir.

Vos commentaires