Accueil People

Amber Heard donne sa version sur l'affaire des excréments trouvés dans le lit de Johnny Depp

Amber Heard reprend lundi, après une semaine d'interruption, son témoignage sur les violences conjugales qu'elle affirme avoir subies de la part de Johnny Depp avant et pendant leur mariage, lors du procès en diffamation intenté par son ex-mari.

L'actrice de 36 ans a déjà évoqué plusieurs épisodes de violences devant le tribunal de Fairfax, en Virginie, où ses avocats devraient bientôt finir de l'interroger, avant un débat contradictoire mené par la défense de Johnny Depp qui promet d'être sans pitié.

Selon TMZ, Amber Heard affirme qu'elle n'est pas à blâmer pour les excréments trouvés dans le lit de Johnny Depp. Selon l'actrice, c'est Boo, le chien de l'acteur, qui était un chiot à l'époque, avait de sérieux problèmes intestinaux après avoir mangé de l'herbe. Elle explique que l'animal s'est retrouvé dans la cachette de marijuana de Johnny.

Heard dit qu'avant qu'elle et ses copines partent pour Coachella, les chiens étaient sur le lit, et c'est là que Boo a fait ses besoins dans le lit.

Bien sûr, Johnny avait une explication bien différente de ce qu'il pensait être arrivé - disant que le caca était trop gros pour que son petit chien puisse le produire. Il dit qu'il avait l'air de provenir d'un humain, et que c'était "tellement bizarre et tellement grotesque que je ne pouvais que rire".

Staling Jenkins, qui travaillait comme chauffeur pour Amber Heard à l'époque de Coachella, a affirmé que l'actrice lui avait dit qu'elle était impliquée dans une farce... Mais Amber Heard a témoigné en disant que ce n'est tout simplement pas possible, parce qu'elle n'était pas d'humeur à faire des farces, elle était en train de quitter son mari.

Les quatre premières semaines de ce procès hors norme, diffusé en direct à la télévision, ont dessiné une relation "toxique" entre une jeune actrice au caractère trempé et un acteur millionnaire et dépendant à l'alcool et aux drogues, avec des détails très crus rapportés par l'ancien couple.

La vedette de la franchise "Pirates des Caraïbes" accuse son ex-femme d'avoir ruiné sa réputation et sa carrière en affirmant dans une tribune publiée en 2018 par le Washington Post qu'elle avait subi des violences conjugales deux ans plus tôt, sans toutefois citer Johnny Depp.

Il lui réclame 50 millions de dollars de dommages et intérêts. Elle a contre-attaqué et demande le double.

À la barre, elle a raconté souvent en pleurs comment Johnny Depp était devenu un "monstre" jaloux, possessif jusqu'à l'obsession, et brutal lorsqu'il était sous l'emprise de l'alcool et de la drogue.

"Il haïssait, haïssait James Franco", avec qui elle avait tourné un film en mai 2014 et avec qui il l'accusait d'avoir eu une liaison, a-t-elle par exemple expliqué.

"Il me hait"

C'est lors d'un séjour en Australie, en mars 2015, que leurs disputes ont atteint leur paroxysme. "Je suis contre le mur et il me hurle qu'il me hait, que j'ai ruiné sa vie", a-t-elle raconté, incapable de retenir ses larmes en évoquant trois jours d'enfer.

"Il m'a dit Putain, je vais te tuer", avant de lui enfoncer une bouteille d'alcool dans le vagin, a-t-elle ajouté.

Johnny Depp, qui se serait sectionné un bout de doigt sur une bouteille cassée, aurait ensuite écrit des messages d'insultes sur les murs avec son propre sang.

L'acteur de 58 ans avait livré une autre version fin avril: c'est une bouteille lancée par Amber Heard qui lui aurait coupé le doigt, avait-il affirmé.

Il nie avoir jamais levé la main sur Amber Heard et assure que c'était elle qui était violente.

Très calme et parfois charmeur, il a admis un important usage de drogues et d'alcool, mais affirme avoir contrôlé sa consommation la plupart du temps.

Selon des experts financiers présentés par ses avocats, la tribune lui aurait notamment fait perdre 22,5 millions de dollars de cachets prévus pour le sixième opus des "Pirates", dont il avait été écarté après sa parution.

Les débats doivent se poursuivre jusqu'au 27 mai, après quoi les sept jurés se retireront pour délibérer.

L'acteur poursuit son ex-femme aux Etats-Unis deux ans après avoir perdu un premier procès en diffamation à Londres. Il avait attaqué le tabloïd britannique The Sun, qui l'avait qualifié de "mari violent".

Lui et Amber Heard avaient entamé une liaison en 2011 avant de se marier en février 2015. L'actrice avait porté plainte pour violences conjugales en mai 2016, mais selon Jonnhy Depp, elle l'aurait fait pour se venger après qu'il lui eut annoncé son intention de divorcer. Elle avait abandonné ces charges lors de la procédure de divorce, conclue début 2017 par une transaction financière.

À la une

Sélectionné pour vous