En ce moment
 

Le roi du Maroc s'endort pendant le discours de Macron: Trump le fusille du regard (vidéo)

Le roi du Maroc s'endort pendant le discours de Macron: Trump le fusille du regard (vidéo)

Ce moment que personne ou presque n'avait remarqué...

Dimanche, plus de 70 chefs d'Etat et de gouvernement ont commémoré en grande solennité le centenaire de l'armistice à Paris. Donald Trump, Angela Merkel, Vladimir Poutine, Benjamin Netanyahu, Recep Tayyip Erdogan, Justin Trudeau, Mohammed VI ont assisté peu après 10H à une grande cérémonie sous l'Arc de Triomphe, en haut de la célèbre avenue des Champs-Elysées, sous lequel gît le Soldat inconnu et brûle perpétuellement la flamme du souvenir, rappelant l'ampleur d'un conflit aux 18 millions de morts.

Ils étaient tous présents lors du discours d'Emmanuel Macron qui conjuguait mémoire de la Grande Guerre et affres contemporains. Si tous les chefs d'Etat étaient en train d'écouter le président français, Mohammed VI, le roi du Maroc, lui, était visiblement très épuisé par le voyage. L'homme qui a subi une opération du coeur pour "trouble du rythme cardiaque" il y a plusieurs mois s'est assoupi pendant le long discours du chef d'Etat. Il faut dire qu'il n'était pas le seul à avoir fermé les yeux quelques instants. Mais, assis à côté de Melania et Donald Trump, cette petite sieste n'est pas passée inaperçue. Le président américain n'a visiblement pas apprécié. Il l'a longuement fusillé du regard.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Emmanuel Macron a ensuite ravivé la flamme du Soldat inconnu avant de converger avec des dizaines de dignitaires vers le palais présidentiel pour un déjeuner. Ensuite, c'est autour de homard de Bretagne, volaille et pommes de terre de la Somme, que Vladimir Poutine et Donald Trump ont longuement échangé, aux côtés d'Emmanuel Macron et du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, selon l'Elysée. Une "bonne" conversation, a déclaré M. Poutine à un média russe.

Après le déjeuner, Donald Trump s'est rendu au cimetière américain de Suresnes, en banlieue parisienne, pour rendre hommage à ses concitoyens tombés, au lendemain d'un rendez-vous manqué à Bois Belleau, haut lieu de la mémoire militaire américaine pendant la Première Guerre mondiale. Le déplacement du président à ce mémorial avait été annulé à cause de la météo empêchant l'hélicoptère présidentiel de voler, suscitant de vives critiques aux Etats-Unis.

Sous la pluie, le locataire de la Maison Blanche a "rendu hommage" aux "courageux Américains qui ont donné leur dernier souffle", avant de regagner l'aéroport.

Vos commentaires