Accueil People

Comment le fils de Jean-Jacques Goldman a vécu avec la célébrité de son père: "Il a fait ce qu'il a pu"

"Je leur disais que papa était plombier." Enfant, Michaël Goldman ne se vantait pas de la célébrité de son père auprès de ses camarades d'école. Il en cachait même l'identité... C'est en tout cas ce qu'il livre au journal Libération ce mercredi 9 février.

Dans un long entretien, le fils de Jean-Jacques Goldman revient sur son évolution dans l'ombre d'un papa star pas souvent à la maison. "Il a fait ce qu'il a pu, mais il était très peu là", indique le quadragénaire. Il se souvient de lui-même, adolescent s'ennuyant et ne sachant que faire du statut de son père alors que celui-ci atteint le paroxysme de sa carrière. "J'avais l'impression de ne pas être jugé à ma juste valeur, je manquais d'humilité (...) Mais je savais que je ne pouvais pas mourir de faim, que mes problèmes étaient tous relatifs."

Aujourd'hui réconcilié avec ses tourments de jeune "fils de", Michaël Goldman marche même dans les pas de son père puisqu'il est producteur de musique. "Maintenant que papa est moins visible, je le vis mieux, c'est vrai. J'écoute même ses disques avec admiration", confie-t-il. Avant d'oser: "L'avoir comme père, c'est comme avoir un sexe de 30 cm, ça a des avantages et des inconvénients".

À la une

Sélectionné pour vous