En ce moment
 

Coup de théâtre au procès: une marque de maquillage conteste le témoignage d'Amber Heard

Coup de théâtre au procès: une marque de maquillage conteste le témoignage d'Amber Heard
© Belga
 
Amber Heard, johnny depp
 

Des accès de "colère" qui culminaient par des violences physiques et sexuelles: les avocats d'Amber Heard ont décrit mardi dernier devant un tribunal américain l'enfer qu'aurait vécu la jeune actrice, victime de son mari Johnny Depp transformé selon eux en "monstre" par la drogue et l'alcool.

L'ancien couple s'accuse mutuellement de diffamation lors de ce procès à Fairfax, près de Washington, pour une tribune publiée dans le Washington Post en 2018. Amber Heard s'y décrivait comme une "victime de violences conjugales" brimée par la société après être sortie du silence deux ans plus tôt.

Johnny Depp avait en lui "une énorme colère" qui le transformait en "démon" qui "agressait verbalement, psychologiquement, physiquement et sexuellement" Amber Heard, a expliqué Me Bredehoft, l'avocate de l'actrice.

Elle a raconté également plusieurs scènes de violences, notamment en mars 2015 en Australie où Johnny Depp tournait le cinquième épisode de "Pirates des Caraïbes".


 © Belga

Dans sa tribune, l'actrice âgée de 35 ans ne citait pas nommément Johnny Depp, 58 ans, qu'elle avait épousé en 2015. Mais elle évoquait les accusations de violences conjugales qu'elle avait portées contre son mari en 2016. L'actrice avait renoncé à ses accusations dans le cadre de leur divorce, conclu avec fracas et un chèque de 7 millions de dollars en 2017.

Après la publication de cette tribune, l'ancien policier infiltré de "21 Jump Street", qui nie avoir frappé son épouse, avait porté plainte en diffamation, réclamant 50 millions de dollars de dommages et intérêts. La comédienne avait à son tour déposé une plainte en diffamation, demandant 100 millions de dollars.

L'avocat de Johnny Depp, Benjamin Chew, a lui dénoncé des "mots dévastateurs quand ils sont faux et prononcés publiquement". "Amber Heard a changé à jamais la vie et la réputation de M. Depp, et vous l'entendrez raconter le terrible impact que cela a eu sur sa vie", a-t-il dit aux jurés.

Le maquillage

L'actrice ne se séparait jamais d'un kit de maquillage pour dissimuler les hématomes sur son visage, a expliqué l'avocate, qui compte montrer au jury des "photos choquantes" de sévices. Amber Heard a affirmé avoir utilisé les produits d'une marque de maquillage pour masquer des ecchymoses dues aux violences domestiques. Mais la société qui fabrique ces produits conteste l'affirmation de l'actrice.

Dans une vidéo TikTok postée jeudi, la marque Milani a déclaré que le produit en question - le Milani Conceal + Perfect All-in-One Correcting Kit - a été commercialisé en 2017, un an après que Heard ait demandé le divorce avec Depp.

"Vous nous avez demandé... que l'enregistrement montre que notre kit correcteur a été lancé en 2017", a légendé la marque dans la vidéo.

"Prenez note : l'abus présumé était vers 2014-2016, a divorcé en 2016, date de sortie de la palette de maquillage : décembre 2017", peut-on lire sur la vidéo qui montre Depp et Heard dans la salle d'audience.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.

Le clip se passe au siège de Milani, où une jeune femme tient un catalogue de produits de l'entreprise, ouvert à la page décrivant le compact de maquillage. La caméra saute ensuite sur une diapositive qui indique définitivement la date de sortie du produit en 2017 - ce qui signifie que Heard n'utilisait certainement pas cette palette particulière pendant sa relation avec Depp. "Nous sommes ici pour fournir les faits de l'affaire", a ajouté la marque dans les commentaires.

Lors de sa déclaration d'ouverture plus tôt dans la semaine, l'avocat d'Amber Heard, J. Ben Rottenborn, avait présenté le kit de maquillage au tribunal, selon Yahoo News.

Pour rappel, Depp et Heard se sont mariés en 2015 avec seulement 20 à 25 personnes présentes. Ils ont divorcé un an plus tard, après que Heard se soit présentée au tribunal avec un visage meurtri et ait demandé une ordonnance restrictive contre Depp.


 

Vos commentaires