En ce moment
 

Le gagnant de l'Eurovision dit au revoir à sa petite amie avant de partir prendre les armes en Ukraine

Le gagnant de l'Eurovision dit au revoir à sa petite amie avant de partir prendre les armes en Ukraine
© Isopix
 
 

Le groupe ukrainien Kalush Orchestra a remporté la finale du 66e concours Eurovision de la chanson avec la chanson "Stefania" samedi. A six sur scène, les membres du groupe, tous en âge de combattre, bénéficiaient d'une dispense provisoire délivrée par le gouvernement de Kiev, mais ils doivent rentrer chez eux prendre les armes dès la fin du concours. L'un d'eux est resté au pays. "Un membre du groupe a rejoint la défense territoriale de Kiev au troisième jour de la guerre", a confié le chanteur Oleh Psiuk à l'AFP. "Nous sommes très inquiets pour lui, nous espérons le retrouver sain et sauf à notre retour".

Quelques jours après la victoire, le leader du Kalush Orchestra a dit au revoir à sa petite amie avant de rejoindre la ligne de front de la guerre que mène l'Ukraine contre la Russie. Oleg Psiuk a été photographié en train d'embrasser sa compagne Oleksandra devant son hôtel à Turin, en Italie.

Les affaires de Psiuk ont été placées dans un taxi prêt à partir pour l'aéroport, un jour après le concours.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'instagram' pour afficher ce contenu.



"Notre courage impressionne le monde"

La victoire de l'Ukraine à l'Eurovision samedi soir, grâce au soutien massif des téléspectateurs européens, a offert un instant de joie aux habitants de Kiev, dont le quotidien reste marqué par la guerre dans leur pays.

Le président Volodymyr Zelensky a donné le ton des réactions ukrainiennes: "Notre courage impressionne le monde, notre musique conquiert l'Europe", a-t-il écrit sur Facebook.

Et, alors que l'actualité des Ukrainiens reste marquée par la guerre contre la Russie, des habitants de Kiev ont loué une rare bonne nouvelle.

Cette victoire "est un petit rayon de bonheur", affirme à l'AFP Iryna Vorobey, une entrepreneuse de 35 ans. Le soutien du public européen a été "incroyable", "c'est très important pour nous dans le contexte actuel", relève-t-elle.

"Je suis très content (...), cette victoire fait tellement de bien au moral", renchérit Andriy Nemkovych, un chef de projet âgé de 28 ans.

La chanson primée, choisie en février par l'Ukraine, avant le début de l'invasion russe, a revêtu un nouveau sens lors du concours, des paroles comme "je trouverai toujours le chemin de la maison même si toutes les routes sont détruites" prenant une résonance particulière.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'instagram' pour afficher ce contenu.



Dans les rues de Kiev dimanche, preuve qu'il ne s'agissait que d'une parenthèse, certains tenaient toutefois à relativiser l'événement.

"Actuellement, ce n'est pas ce qu'il y a de plus important", juge Vadym Zaplatnikov, 61 ans. "Récupérer la Crimée", "ça serait tout autre chose", dit-il.

Le triomphe de samedi soir en Italie est le troisième de l'Ukraine à l'Eurovision, après celui de 2004 et surtout celui de 2016, deux ans après l'annexion de la péninsule de Crimée par Moscou. Lors de ce concours, c'est Jamala qui l'avait emporté avec son titre "1944", une chanson racontant la déportation des Tatars par Staline.


 

Vos commentaires