En ce moment
 

Sylvie Ortega revient sur son clash dans TPMP et sur Loana: "Plus personne ne peut rien faire pour elle"

Sylvie Ortega revient sur son clash dans TPMP et sur Loana:
©Instagram @sylvie_ortega @loana_karesdanje
 
Loana
 

Sylvie Ortega a pris longuement la parole sur son compte Instagram. Elle est d'abord revenue sur le clash qui l'opposait dans l'émission Touche pas à mon poste à Eryl Prayer. Ensuite, elle s'est exprimée sur Loana en disant que "plus personne ne peut rien faire pour elle". Selon elle, l'ex-lofteuse doit se faire interner.

Sylvie Ortega a pris la parole sur son compte Instragram suite au clash survenu dans l'émission Touche pas à mon poste entre elle et l'ex de Loana, Eryl Prayer. Cyril Hanouna a dû séparer les deux intervenants qui échangeaient des insultes. "Ceux qui me connaissent savent que je suis normalement une personne très classe. Je ne vais pas m’excuser des insultes, mais je trouve que je suis rendue à être aussi basse qu’eux. Le problème est qu’il ne faut pas toucher à trois personnes dans ma vie: mes deux enfants et à Ludovic (son mari, ndlr) qui n’est plus de ce monde. C’est très facile de parler d’une personne quand elle est décédée."

L'ancienne amie de Loana se répète et affirme qu'elle sait se tenir: "J’ai été grossière, en aucun cas je n’ai été vulgaire. Quant à Loana, c’est peine perdue, c’est cause perdue. Plus personne ne peut rien faire pour elle. La seule personne qui peut faire quelque chose pour elle, c’est elle en priorité. Je pense que sa mère devrait quand même faire appel au procureur afin d’interner sa fille qui est très dangereuse pour elle et pour les autres."

Enfin, elle s'en prend aux internautes qui lui envoient des messages haineux. "TPMP est une émission de divertissement, pas un tribunal. L’histoire de Loana avec moi ou d’autres personnes n’intéressent plus personne parce que ça devient ridicule, pathétique, risible. Il n’y a que ceux qui étaient présents sur le tournage qui savent la vérité, aussi les autorités et les médecins. Dans le cadre d’une enquête, ils seront bien obligés de donner les prises de sang de Loana et tout ce qui s’ensuit en ce qui concerne mes accusations. Je ne lâcherai rien. Je n’ai pas à me justifier. Je suis absolument bienveillante. Vous me croyez ou pas, vous n’êtes que des internautes," conclut-elle.

 




 

Vos commentaires