En ce moment
 

Une Américaine propose des photos d’elle toute nue en échange d’un don pour aider l’Australie

Une Américaine propose des photos d’elle toute nue en échange d’un don pour aider l’Australie

En revanche, sa démarche n’aurait des répercussions négatives sur la vie privée de la jeune femme. "Mon compte Instagram a été désactivé, ma famille me renie et le mec que j’aime ne me parle plus à cause de ce tweet", écrit-elle sur Twitter. Mais qu’à cela ne tienne : "On s’en fout, on va sauver les koalas".

Kaylen Ward affirme avoir récolté des centaines de milliers de dollars en échangeant des photos d’elle toute nue contre des dons pour aider l’Australie, touchée par de graves incendies depuis plusieurs semaines. L’influenceuse américaine, âgée de 20 ans, se sentait très concernée par le sujet. "Je voyais toutes les publications sur Twitter à propos des incendies en Australie et j’étais vraiment inquiète qu’il y ait une large couverture médiatique mais peu de dons", a-t-elle raconté à BuzzFeed. Alors Kaylen Ward a eu envie d’aider… à sa façon.

Le 3 janvier, la jeune femme, qui avait déjà l’habitude d’envoyer des "nudes" sur les réseaux sociaux, a décidé de le faire à des fins caritatives pour aider l’Australie. Celle qui se fait appeler "The naked philantropist" (la philantrope nue) a expliqué sa démarche sur Twitter : "J’envoie des nudes à chaque personne qui donne au moins dix dollars pour ceux qui lèvent des fonds pour les incendies en Australie. Chaque 10 dollars = une photo de moi nue envoyée à votre messagerie. Vous devez m’envoyer la preuve de votre don".

La publication a été "retweetée" plus de 82000 fois. La messagerie de Kaylen Ward a été inondée de messages comportant des preuves de dons. À tel point que la jeune femme a dû embaucher une équipe pour vérifier leur authenticité. Elle estime que son initiative a permis de récolter quelques 500.000 dollars.

En revanche, sa démarche aurait des répercussions négatives sur sa vie privée. "Mon compte Instagram a été désactivé, ma famille me renie et le mec que j’aime ne me parle plus à cause de ce tweet", écrit-elle sur sur le réseau social. Mais la jeune femme ne regrette rien: "On s’en fout, on va sauver les koalas".

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires