En ce moment
 

La Reine veut mettre en place des dispositions légales en cas de nouvelles accusations des Sussex envers la famille royale

La Reine veut mettre en place des dispositions légales en cas de nouvelles accusations des Sussex envers la famille royale
(c)ISOPIX
 
Harry et Meghan
 

La guerre des mots entre Buckingham Palace et les Sussex pourrait rapidement prendre une nouvelle tournure. Selon le Daily Mail, la Reine aurait "ordonné" aux autorités du palais de planifier une procédure pour une potentielle riposte juridique en cas de nouvelles accusations proférées par Meghan Markle et le prince Harry.

Des sources affirment que la Reine, âgée de 95 ans, serait "exaspérée" par les accusations en cascade de Harry et Meghan. Elle aurait demandé aux responsables du palais de "se rapprocher" d'experts en diffamation.

A la fin de cette semaine, un nouveau chapitre de la biographie des Sussex "Finding Freedom" sortie l'année dernière sera publié. Il évoquera la fausse couche de la duchesse, l'après interview-vérité d'Oprah Winfrey et la grossesse de la duchesse en attendant Lilibeth. L'auteur de ce livre, Omid Scobie, est un confident de la duchesse et du duc de Sussex. 

Dans ces nouvelles révélations, l'auteur aborde la déception des Sussex face notamment au manque de réaction du palais après avoir abordé avec Oprah le fait qu'un membre de la famille royale aurait fait part de ses inquiétudes concernant la couleur de peau de leur fils Archie avant sa naissance. 

Un extrait de la nouvelle version de Finding Freedom qui doit être publiée dans le magazine People aux États-Unis indique que le couple pense que les membres de la famille royale n'ont pas pris leurs "responsabilités", empêchant un dégel majeur des relations entre les Sussex et la famille royale.

En effet, quelques jours plus tard, le palais de Buckingham a publié une déclaration disant que "les souvenirs peuvent varier" en réponse à ces allégations.

Mais la dispute sera ravivée cette semaine après la publication du nouveau chapitre.

Des sources proches de la reine ont déclaré au journal du Sun que le sentiment "venant d'en haut" est que "cela suffit".

La source a déclaré au journal: "Il y a une limite aux allégations qui seront acceptées et la reine et la famille royale ne peuvent plus être critiquées sans rien faire.  Harry et Meghan seront mis au courant et sauront que les attaques répétées ne seront plus tolérées."

Un obstacle auquel toute équipe juridique pourrait être confrontée est la publication prochaine des mémoires révélatrices du prince Harry.

Le livre, qui sortira l'année prochaine, sera publié par la maison d'édition Penguin Random House.

Selon le Sun, un avertissement juridique préventif aux éditeurs est désormais à l'étude.

La source a déclaré au journal: "Si quelqu'un est nommé dans le livre et accusé directement de quelque chose, cela pourrait être une diffamation et porter également atteinte à sa vie privée. Ce serait ironique si Harry et Meghan étaient accusés d'avoir violé la vie privée d'un de leurs proches compte tenu de leurs déclarations à ce sujet."


 

 




 

Vos commentaires