En ce moment
 

Le prince Andrew rejoint la Reine en Ecosse et fuit ses avocats au sujet de l'affaire Epstein

Le prince Andrew rejoint la Reine en Ecosse et fuit ses avocats au sujet de l'affaire Epstein
(c)ISOPIX
 
 

Le duc d'York est arrivé à Balmoral, la résidence d'été de la Reine en Écosse, après avoir quitté sa résidence du Royal Lodge à Windsor. Un déplacement qui attire tout l'attention des médias.

En effet, lundi, un juge new-yorkais doit entendre pour la première fois les détails de l'action civile que Virginia Roberts, l'esclave sexuelle du milliardaire pédophile Jeffrey Epstein, a décidé d'entamer contre le fils de la Reine d'Angleterre.

Elle l'accuse d'avoir eu plusieurs relations sexuelles avec elle alors qu'elle n'avait que 17 ans. Une à Londres, une aux États-Unis et une dans les îles Vierges britanniques.

Les experts juridiques américains disent qu'en vertu de la Convention de Genève, Andrew ou son équipe juridique - s'il les a nommés - doivent être signifiés avec des papiers légaux en personne.

En vertu de la loi et des règles de la pratique civile de New York (CPLR), les documents doivent être signifiés à tous les défendeurs dans les 120 jours suivant le dépôt d'une plainte civile au tribunal.

Dans le cas contraire, l'action peut être rejetée à moins que le demandeur ne puisse "justifier le retard".

Cela signifie que les avocats de Mlle Roberts auront jusqu'au 8 décembre pour signifier les papiers à Andrew.

Le prince Andrew a été photographié en train de déjeuner avec la Reine en Ecosse et est en train d'éviter apparemment ses avocats qui tentent de lui signifier ces documents de poursuite pour abus sexuel, révèle le Daily Mail.

Il n'est pas obligatoire qu'Andrew ou son équipe juridique soient présents. Des sources ont indiqué au Daily Mail que ni le prince, ni ses avocats n'avaient l'intention de participer à cette procédure.

Et si Andrew, 61 ans, refuse d'accepter la convocation au civil, qui a été délivrée par un greffier du tribunal de New York il y a près de quatre semaines, il risque de faire face à un "jugement par défaut".

Toujours selon le Daily Mail, cette plainte est loin d'inquiéter le fils de la Reine. "Il espère reprendre ses activités royales le plus vite possible dès que toute cette affaire sera oubliée". 


 




 

Vos commentaires