En ce moment
 

Voici les matchs que la justice soupçonne d'avoir été truqués

  • Grosse opération de la justice dans le foot belge: ce que l''on sait jeudi matin

  • Depuis hier, et une fois de plus, le football est pointé du doigt

 

44 perquisitions ont été menées en Belgique mercredi, dans les principaux clubs de football du pays. Et 13 autres à l'étranger. L'enquête porte sur des faits présumés d'organisation criminelle: blanchiment d'argent, commissions occultes et matchs truqués. Oui mais quels matchs? Mercredi, rien n'a filtré. Ce matin, on a une idée un peu plus précise des rencontres qui auraient pu être trafiquées, même s'il faut être prudent car entre fantasmes et vrais trucages, il y a une marge.

Il y a ce Courtrai/Mouscron de mars 2017 où les Hurlus vont s'imposer 0-2 chez leur voisin et sauver leur peau en Division 1, précipitant Westerlo en D1B. Via deux buts inscrits très facilement dont le 2e par un défenseur courtraisien contre son camp.

Il y a ce Charleroi/La Gantoise de la saison dernière où les Zèbres s'imposent 2-1 et où Sébastien Delferière oublie 2 penalties fragrants pour les Gantois après avoir pourtant scruté les images via le VAR (arbitrage vidéo).

Il y a surtout cette incroyable fin de saison régulière l'an dernier où Bart Vertenten prend à plusieurs reprises des décisions en faveur de Malines qui lutte pour ne pas descendre : dans des matchs de Malines mais aussi d'Eupen, son concurrent, par exemple à l'Antwerp. Des penalties incroyables accordés par Vertenten qui selon la justice aurait eu de nombreuses conversations téléphoniques avec Dejan Veljkovic, l'un des agents interpellés hier et qui était très proche de Malines.

Et puis il y a cet Eupen/Mouscron où les Pandas marquent leurs 4 buts dans les 17 dernières minutes, ce qui leur permet de se sauver au détriment de Malines qui gagne 2-0 contre Waasland-Beveren. Pourtant, Veljkovic aurait tout fait pour favoriser le maintien des Malinois en intervenant auprès de Waasland. Malines avait déjà permis à Waasland de se sauver par le passé et il attendait un retour d'ascenseur. Sans compter que Malines allait jouer ses matchs de play-offs 2 sur la pelouse de Beveren. Rien ne s'est produit comme attendu et Veljkovic est aujourd'hui devant la justice.

On citera aussi Anderlecht/Club de Bruges en PO1 où Bart Vertenten annule un but de Diaby pour un hors-jeu très limite.

Et puis le match du titre où Bruges vient obtenir le partage au Standard sur un but consécutif à une main de Ruud Vormer.

Attention, contrairement à ce qui était annoncé, Sébastien Delferière était le 4e arbitre et non l'arbitre principal de ce match.

Vos commentaires