En ce moment
 

Le message adorable de la princesse Charlotte, 7 ans, pour encourager les Anglaises avant la finale de l'Euro (vidéo)

Le message adorable de la princesse Charlotte, 7 ans, pour encourager les Anglaises avant la finale de l'Euro (vidéo)
©AFP
 
Euro 2022
 

Entre un pays-hôte, l'Angleterre, qui rêve d'un premier trophée majeur, et l'Allemagne à la recherche de son lustre d'antan, la finale de l'Euro de football féminin, dimanche (18h00) à Wembley, couronnera un champion mérité au terme d'une compétition relevée.

Stades remplis, ambiance au rendez-vous, matches intenses et souvent spectaculaires, la compétition aura plus que répondu aux attentes trois ans -- et une pandémie de Covid-19 -- après un Mondial-2019 en France qui avait déjà placé la barre haut.

La finale promet d'être une apothéose dans un stade de Wembley qui approchera les 87.000 spectateurs, ce qui serait un record pour un match de l'Euro masculin ou féminin.

Grand amateur de sport, le prince William s'est filmé avec sa fille, Charlotte, afin d'encourager leurs joueuses en vue de la finale de ce soir.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Le futur roi souhaite le meilleur pour la rencontre à venir et assure que c'était déjà incroyable de suivre leur parcours. "Jespère que vous gagnerez, salut !", conclut la petite princesse de 7 ans avec un grand sourire.

Le beau parcours des "Lionesses" a évidemment contribué à cette réussite et nourri un engouement inédit pour l'équipe nationale féminine dont les stars Beth Mead, Leah Williamson ou la sélectionneuse Sarina Wiegman sont devenus des noms connus de beaucoup.

Belgaimage-37953045

Une victoire de l'Angleterre serait aussi une revanche éclatante 100 ans après que ce sport a été interdit aux femmes en 1921, pour n'être ré-autorisé qu'en 1971.

"Jusqu'ici le soutien dont on a bénéficié a été incroyable et c'est une pensée excitante de les savoir derrière nous", a admis Williamson.

Arrivées sur un élan de 14 matches sans défaite depuis la nomination de la Néerlandaise de 52 ans, spécifiquement recrutée pour remporter la compétition, après avoir mené les Pays-Bas au sacre il y a cinq ans, les Anglaises n'ont pas déçu.


 

Vos commentaires