En ce moment
 

Tour de France: Van Avermaet laisse filer l'étape du jour, Alexey Lutsenko s'impose en solitaire

Tour de France: Van Avermaet laisse filer l'étape du jour, Alexey Lutsenko s'impose en solitaire
©AFP
 
Tour de France 2020
 

Un Kazakh au sommet de l'Aigoual: Alexey Lutsenko a remporté la 6e étape du Tour de France, jeudi, dans les montagnes des Cévennes, où les favoris sont restés dans l'expectative. Champion du monde espoirs en 2012, il s'est imposé pour la première fois dans le Tour, à sa cinquième participation. Catalogué passe-partout, le protégé d'Alexandre Vinokourov, le patron de la formation kazakhe, a déjà gagné une étape de la Vuelta en 2017.

Le Britannique Adam Yates (Mitchelton) a conservé le maillot jaune de leader obtenu après la pénalité infligée à Julian Alaphilippe. A l'altitude de 1560 mètres, les favoris sont arrivés groupés derrière Alaphilippe qui a sprinté dans les derniers hectomètres, près de trois minutes après l'arrivée de Lutsenko.

Coup manqué pour Van Avermaet

L'Espagnol Jesus Herrada, privé du titre de champion d'Espagne par un incident mécanique, a dû se résigner à la deuxième place, à moins d'une minute. Devant Greg Van Avermaet et l'Américain Neilson Powless, au-delà des deux minutes. Le champion olympique belge Greg Van Avermaet a un temps été virtuel leader de ce tour de France en se hissant dans l'échappée du jour composée de huit coureurs (Roche, Herrada, Cavagna, Van Avermaet, Powless, Boasson Hagen, Oss, Lutsenko) qui a compté jusqu'à 6 minutes et demie d'avance sur le peloton, avant que ce groupe de tête n'éclate sous le coup des attaques.

Pour le gain de l'étape, Lutsenko a distancé son dernier compagnon, le prometteur Neilson Powless (24 ans), à 4 kilomètres du sommet de la Lusette, à moins de 16 kilomètres de la ligne.

Vendredi, la 7e étape, longue de 168 kilomètres entre Millau (Aveyron) et Lavaur (Tarn), ramène le Tour dans la plaine. Pour une nouvelle opportunité offerte aux sprinteurs, avant l'entrée dans les Pyrénées.

 




 

Vos commentaires