10 squelettes "peut-être de la bataille de Waterloo" découverts: "Un homme m’a dit qu’il avait des Prussiens dans son grenier"

10 squelettes ont été découverts dans un grenier. Ils appartiendraient à des soldats de la bataille de Waterloo. Les ossements sont analysés en ce moment par des médecins légistes pour comprendre leur histoire et la période à laquelle ils appartiennent.

A l’issue d’une conférence à Waterloo, Bernard Wilkin est interpellé par un homme. "Un homme d’un certain âge est venu me trouver en me disant qu’il avait des Prussiens dans son grenier. Il s’agissait de crânes et d’ossements divers qui avaient été découverts des dizaines d’années plus tôt à Plancenoit (Lasne)", rapporte le Chef des travaux des Archives de l’état de Liège. 

Au total, dix squelettes sont découverts. Peut-être des soldats prussiens et anglais morts au combat durant la bataille de Waterloo. Les scientifiques de Liège et de Bruxelles ont retrouvé dans ce grenier deux crânes et différents os meurtris qui regorgent d’informations.

Des analyses pour connaître l'origine des soldats

"Le globe oculaire a dû être touché, puisqu’on a ici l’arcade zygomatique qui est atteinte, l’orbite qui est complètement défoncée et il y a un passage vers la boîte crânienne, cela veut dire qu’il y a eu à tout le moins une effraction de la boîte crânienne", détaille Philippe Boxho, le directeur de l’Institut médico-légal de l’Université de Liège. "On va pouvoir aussi en apprendre beaucoup sur les conditions de vie, sur les problèmes de santé éventuels des soldats. On sait déjà qu’un soldat avait une malformation génétique", précise encore Bernard Wilkin.

Des analyses vont aussi être menées pour connaître l’origine de ces soldats, grâce notamment aux dents. "Les dents vont aussi nous permettre de déterminer un âge", ajoute Philippe Boxho. 

D’autres objets d’époque ont aussi été découverts, avec ces restes humains. Ils intéressent également l’Agence wallonne du patrimoine. L’homme qui les a cédés à Bernard Wilkin souhaite les enterrer dignement, une fois les analyses en cours terminées. 

À la une

Sélectionné pour vous