Accueil Actu Belgique Economie

Après avoir atteint un sommet en octobre 2022, l'inflation devrait redescendre à 5,3% en 2023

Le taux d'inflation annuel devrait s'élever à 9,6% en 2022 et 5,3% en 2023, contre 2,44% en 2021 et 0,74% en 2020, selon les prévisions du Bureau du Plan, publiées mardi. Si l'inflation dépassera encore les 10% en décembre, elle descendra ensuite bien en dessous de ce seuil à partir de janvier. Le prochain dépassement de l'indice pivot n'est dès lors attendu qu'en avril prochain.

Le pic de l'inflation semble donc être passé, après qu'elle a atteint un sommet en octobre lorsque les prix à la consommation avaient augmenté de 12,27% en glissement annuel. En novembre, l'inflation s'est ensuite affaiblie à 10,63%. En décembre, elle devrait s'afficher à encore 10,31%, estime le Bureau du Plan. Autant d'éléments aboutissant à un taux d'inflation annuel de 9,6%. L'inflation devrait, dans la foulée, ralentir considérablement l'année prochaine. Le Bureau du Plan prévoit 7,80% en janvier et des taux entre 6 et 8% tout au long du premier semestre. Ensuite, elle continuera à baisser, pour atteindre environ 2% à l'automne. L'inflation annuelle en 2023 ne devrait donc plus dépasser les 5,3%. 

Comme déjà indiqué il y a quelques jours par l'office statistique belge Statbel, l'indice pivot a été franchi le mois dernier et les allocations sociales et les salaires dans la fonction publique seront dès lors indexés de 2%, respectivement ce mois-ci et en janvier prochain. Compte tenu des prévisions mensuelles de l'indice santé, le prochain franchissement de l'indice pivot (qui s'élève actuellement à 125,60) est attendu en avril 2023, un mois plus tôt qu'annoncé lors des dernières prévisions du Bureau du Plan. Les allocations sociales et les salaires dans la fonction publique devraient, dans la foulée, être une nouvelle fois adaptés au coût de la vie, respectivement en mai et juin.  L'indice pivot suivant (128,11) ne serait plus dépassé en 2023, prédit le Bureau du Plan. Cela alors qu'avec l'inflation galopante, ce seuil a été dépassé cinq fois en 2022.

Quant à l'augmentation de "l'indice santé", qui sert entre autres au calcul de l'indexation des salaires, des allocations sociales et des loyers, il serait de 9,2% en 2022 et 5,7% en 2023, contre 2,01% en 2021 et 0,99% en 2020, détaille encore le Bureau du Plan.

À la une

Sélectionné pour vous