Accueil Actu Belgique Faits divers

Erjon Hotaj et Armando Murati condamnés à 22 ans de prison pour assassinat

Erjon Hotaj et Armando Murati, ressortissants albanais, ont tous deux été condamnés lundi à 22 ans de prison par la cour d'assises de Flandre orientale pour l'assassinat de leur compatriote Festim Kalaj dans une plantation de cannabis à Zwalm (Flandre orientale) en 2019.

Le corps de Festim Kalaj avait été découvert le 20 mai 2019 par un cycliste à hauteur d'un pont à Vinderhout, dans la commune de Lievegem. Il était enveloppé dans du plastique et du grillage à poules, attaché avec du fil électrique. L'autopsie a révélé que la victime avait été tuée de six coups de feu, trois dans la tête et trois dans le haut du corps.

Grâce aux empreintes digitales, l'homme a été identifié comme étant Festim Kalaj, un Albanais de 40 ans enregistré en Belgique entre 2014 et 2017. Il était connu de la police comme étant en séjour illégal.

Les enquêteurs ont identifié la scène de crime, dans une plantation de cannabis à Zwalm, ainsi que deux suspects. Dans un premier temps, Erjon Hotaj (33 ans), arrêté par la police française à Clermont-Ferrand le 22 juillet 2019 après que son profil a été signalé au niveau international. La victime avait été vue pour la dernière fois avec lui à Bruxelles. Ensuite Armando Murati (41 ans), habitant de Merelbeke et arrêté à Knokke le 20 septembre 2019.

Les deux accusés ont admis s'être livrés à la vente de drogue et affirmé que la victime était l'électricien en charge de la plantation de cannabis. Ils se sont ensuite accusés l'un et l'autre de l'assassinat de Festim Kalaj.

À la une

Sélectionné pour vous