Accueil Actu Belgique Faits divers

Mohamed Benabdelhak condamné à sept ans de prison pour une tentative d'évasion

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé, jeudi après-midi, une peine de sept ans de prison à l'encontre du Français Mohamed Benabdelhak, considéré comme un "baron de la drogue", pour une tentative d'évasion de la prison de Saint-Gilles. Le 13 avril 2014 vers 20h00, quatre individus avaient enfoncé la porte de cet établissement pénitentiaire avec une camionnette et avaient pris en otage une infirmière qui s'y rendait pour le travail. L'enquête a montré qu'ils tentaient de faire évader Mohamed Benabdelhak.

Le tribunal a tenu compte du "caractère organisé" de cette tentative d'évasion, "commise à plusieurs, avec des armes lourdes, des véhicules volés et des GSM à usage unique". Il a souligné que Mohamed Benabdelhak, "enraciné dans la violence" depuis des années, ainsi que l'un de ses complices également reconnu coupable dans ce dossier, Djawed A., n'ont pas eu "la moindre considération pour l'intégrité physique et psychique d'autrui".

Le tribunal a néanmoins tenu compte de l'ancienneté des faits pour la détermination des peines. Il a condamné Mohamed Benabdelhak, qui a "commandité son évasion avec l'appui de personnes venant de France" à sept ans de prison. Il a en outre condamné Djawed A., qui a aidé le premier "à mettre à exécution son projet", à six ans de prison.

Par ailleurs, le tribunal a disjoint le dossier concernant un autre prévenu et en a acquitté trois autres, dont un restaurateur bruxellois et son fils. Ces deux derniers étaient prévenus uniquement pour avoir été membres d'une association de malfaiteurs, soupçonnés d'être intervenus comme intermédiaires entre Mohamed Benabdelhak et une tierce personne, qui a été soupçonnée d'être impliquée dans l'évasion.

À la une

Sélectionné pour vous