Accueil Actu Belgique Politique

Le conducteur d'un bus TEC agressé dans la nuit de vendredi à samedi à Oupeye

Un bus TEC, société de transports en commun de Wallonie, a été la cible des émeutiers qui ont affronté les forces de l'ordre à Oupeye dans la nuit de vendredi à samedi, a annoncé samedi en fin d'après-midi l'entreprise. Dans un communiqué, le TEC indique condamner tout acte de violence envers son personnel.

"Face à la violence des faits ayant eu lieu à Oupeye cette nuit, le TEC souhaite apporter tout son soutien au conducteur de la ligne 7, agressé, vers minuit, par un important groupe de jeunes qui ont caillassé son bus", explique la société, qui salue par ailleurs "l'attitude dont le conducteur a fait preuve dans l'exercice de sa fonction, tant dans sa capacité à se sécuriser malgré les circonstances que dans sa gestion de cet événement traumatisant".

Dans la nuit de vendredi à samedi, entre 22h00 et 3h00 du matin, un rassemblement de bandes organisées a eu lieu aux abords du château d'Oupeye à la suite des événements qui avaient mené vendredi à la mort d'un jeune homme, tué par un tir policier dans le quartier. Une dizaine d'arrestations avaient été effectuées. "Je n'ai jamais vu ça à Oupeye, ce sont de véritables scènes de guérilla urbaine et d'émeutes auxquelles on a assisté", avait commenté le bourgmestre Serge Fillot plus tôt dans la journée.

Selon les premières informations, la victime, qui avait refusé d'obtempérer à l'injonction des agents des forces de l'ordre, alors qu'elle conduisait dangereusement son quad, avait foncé et roulé sur un policier alors que ce dernier avait tenté de le stopper. Son collègue avait alors sorti son arme et fait feu.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • pourquoi s'en prendre à un bus TEC, le chauffeur n'en peut rien là dedans, qu'on punisse toute cette bande de voyous !!!!

    Ray G
     Répondre