Accueil Actu Belgique Société

Des vêtements pour enfants jugés dangereux détectés par les autorités: voici des conseils pour les parents

Le Service Public Fédéral Économie met en garde les parents concernant les vêtements que portent leurs enfants. Plus de trois quarts des habits contrôlés ne sont pas conformes aux exigences de sécurité européennes. Trop souvent, les cordons d'un pull ou d'un manteau présentent un risque d'étranglement. 

C’est un constat plutôt interpellant dressé par le SPF Économie. Plus de trois quarts des vêtements pour enfants analysés lors d'une campagne de contrôle n'étaient pas conformes aux exigences de sécurité. Sur les 40 vêtements d'enfants jusqu'à 14 ans soumis à un contrôle approfondi, 31 ne répondaient pas à ces exigences. Ils ont été retirés du marché.

Des accidents mortels en Europe et ailleurs 

Le SPF Économie a mené cette campagne de contrôle en 2021 et 2022 afin de vérifier la conformité et la sécurité des vêtements pour enfants présents sur le marché belge. Le service public rappelle que les cordons ou liens de serrage de vêtements d'enfants ont été impliqués dans des accidents mortels en Europe et ailleurs. Ils peuvent se coincer dans des équipements d'aires de jeux, comme des toboggans, ou des véhicules en mouvement (portes d'autobus, remontées mécaniques et vélos).   

Selon les résultats de ce contrôle approfondi, des sweats à capuche, des shorts, des pantalons mais aussi des robes et un pyjama présentaient un danger pour les enfants. "En plus, on voit que le cordon est élastique et donc il pourrait revenir taper le visage ou l’œil de l’enfant et causer une blessure", précise Etienne Mignolet, porte-parole du SPF Economie.  

Il convient par ailleurs de rassurer les parents

Des mesures correctives ont été demandées et la plupart des opérateurs économiques concernés ont pris les mesures nécessaires, selon le SPF.   

"Il convient par ailleurs de rassurer les parents en précisant que les résultats de cette campagne ne reflètent pas la situation de l'ensemble du marché belge des vêtements d'enfants", souligne Etienne Mignolet. "Pour cette campagne, les agents du SPF Économie recherchaient en effet sur le marché belge spécifiquement des produits non conformes et potentiellement dangereux."   

Deux conseils pour éviter des problèmes 

Le service public appelle les parents à être attentifs en achetant des vêtements, notamment pour les cordons et cordelettes qui peuvent entraîner un risque de strangulation ou de coincement. "Premier conseil est un conseil de bon sens quand on achète un vêtement, c’est de vérifier que les cordons et les boucles ne sont pas trop longs ou trop amples. D’ailleurs, pour les vêtements pour les enfants de moins de 7 ans il y a une interdiction d’avoir des cordons au niveau du cou et de la tête puisqu’il y a un risque de strangulation", indique le porte-parole. "Le deuxième conseil, c’est d’acheter un vêtement qui correspond à l’âge de l’enfant ", ajoute Etienne Mignolet. 

Aucune marque particulièrement dangereuse n’a été rapportée. Des manquements peuvent être signalés à n’importe quel budget. 

À la une

Sélectionné pour vous