Accueil Actu Belgique Société

La saison du sapin de Noël est lancée: comment expliquer les différences de prix? Et de qualité? Comment bien choisir?

Il est temps d'y penser si ce n'est pas déjà fait... c'est la saison du sapin de noël! Et d'ailleurs, ils sont partout en ce moment dans les commerces. Leur prix est variable selon qu'on les achète en grande surface ou dans une jardinerie. Mais comment expliquer cette différence, qui parfois grimpe jusqu'à 30%? Explications.

C'est un produit d'appel pour de nombreuses grandes surfaces qui n'hésitent pas à le placer en devanture de magasin. Le sapin de noël Nordmann, proposé dans ce magasin de bricolage à un prix qui défie toute concurrence : à partir de 19.99 euros ! "On veut que nos clients y aient accès directement en rentrant", nous explique Jordan Docquier, gérant du magasin.

En réserve, d'autres sapins attendent d'être vendus : "250 sapins rentrés cette semaine", lance-t-il. Selon lui, c'est le volume d'achat qui permet de proposer des prix aussi alléchants. "On a quand même plus de 170 magasins en Belgique, je pense qu'ils sont tombés sur une pépinière qui a envie de travailler et qui peut proposer un prix d'achat correct, et donc pour nous un prix de vente intéressant", développe le gérant.  

Comment est-il possible de proposer un sapin à ce prix? Et quelle est sa qualité?

Pour le savoir, nous nous sommes rendus à Neufchâteau chez l'un des plus gros producteurs wallons : Jonathan Rigaux, qui préside également l'Union ardennaise des pépiniéristes. Nous lui soumettons notre sapin acheté dans la grande distribution. 

Jonathan observe d'abord l'arbre, et en regardant le tronc, il arrive à déterminer son âge : "On est sur un sapin qui doit avoir 5 ans. On le voit à la taille du tronc, il fait 6-7 cm, donc c'est un arbre relativement jeune qui n'est pas fort garni. C'est un produit assez léger, je le porte facilement avec 2 doigts", développe-t-il. 

Un arbre classé 3e catégorie que nous comparons avec un sapin de 1ère catégorie, vendu au minimum 30% plus cher en jardinerie. "On peut voir un arbre évidemment qui est très dodu, très charnu, qui a beaucoup d'aiguilles, et de grosses aiguilles, très vertes et grasses", détaille Jonathan.

Il n'y a pas photo, entre le sapin que nous avons acheté en grande surface, et celui proposé par Jonathan, la différence se voit à l'oeil nu, comme le démontre la photo ci-dessous. 

C'est pour cette raison que les sapins sont étiquetés de manière différente, en fonction de leur qualité avant la coupe. "Il y en  pour tous les goûts et pour tous les budgets", nous dit Jonathan.  

3 millions et demi de sapins sont produits chaque année en Wallonie. Tous sont différents, c'est le charme d'un produit naturel. Alors, grande surface ou jardinerie? A vous de choisir, en fonction de votre budget. 


Etiquetage différent selon la catégorie du sapin, et donc de sa qualité. 

À la une

Sélectionné pour vous