Accueil Actu Belgique Société

Le patron de Gabriella lui propose de l'argent en échange de ses congés payés: a-t-il le droit?

Gabriella a envoyé sa question via le bouton orange "Alertez-Nous", et elle concerne un sujet qui intéresse de nombreux travailleurs en cette fin d'année : le droit aux jours de congés légaux.

Gabriella nous a contacté via le bouton orange "Alertez-nous" au sujet de ses jours de congé payés. Elle nous explique qu'il lui reste 6 jours de congés légaux à prendre, mais qu'il refuse qu'elle les prenne et prévoit de les payer à la place. Gabriella préférerait prendre ces jours de congés plutôt que de les voir payés. 

Peut-on l'obliger à renoncer à ses jours de congés ? La réponse est simple : non, son patron ne peut pas l'y obliger.

La règle de base est que le travailleur a le droit de prendre ses jours de congés. Si le patron souhaite les payer à la place, le travailleur doit donner son accord. Sinon, il est en droit de prendre ses jours de congés restants. Gabriella peut donc prendre ses six jours restants.

Les travailleurs ont droit à des congés qui doivent normalement être pris dans l'année en cours et ne peuvent pas être reportés.

Des changements pour 2024

Mais à partir de 2024, deux changements majeurs sont prévus. Il sera possible de reporter ou de convertir certains jours de congés, mais uniquement dans certains cas spécifiques et sous certaines conditions. 

Voici deux exemples concrets pour illustrer ces nouvelles possibilités :

  • Si un travailleur tombe malade pendant ses vacances et fournit un certificat médical, il pourra convertir ses jours de congés en jours de maladie, lui permettant ainsi de récupérer des jours de vacances pour une période ultérieure.
  • Pour une travailleuse en congé de maternité, il sera possible de reporter les jours de congés légaux aux deux années suivantes si l'accouchement ou la période de congé de maternité empêche la prise des jours de congés légaux.

Il est important de souligner que ces changements ne bouleversent pas complètement la règle de base selon laquelle les jours de congés doivent normalement être pris pendant l'année en cours. Des assouplissements se rajoutent simplement tels qu'un accouchement, un accident ou une longue maladie qui empêchent le travailleur de prendre ses congés.

La Belgique en retard par rapport à ses voisins

Les travailleurs belges ont droit à 20 jours de congés légaux payés chaque année. Cependant, cela les place légèrement en retrait par rapport à certains de leurs voisins européens. Par exemple, la France accorde 25 jours de congés, l'Allemagne 24, le Luxembourg 26 et l'Espagne 30 jours de congés.

Près de 40 % des employeurs belges accordent des congés supplémentaires, en plus des congés légaux.
 

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Que dire de plus...le texte est clair, la décision revient au salarié.

    Jean CARLIER
     Répondre