Accueil Actu Belgique Société

L'ex-militaire qui a menacé le Premier ministre a été arrêté en Norvège

Une action policière a été lancée autour du domicile d'un ex-militaire, nommé Sam H. Il a menacé le Premier ministre Alexander De Croo dans un petit film diffusé sur Facebook, a précisé vendredi le bourgmestre de Bourg-Léopold, Wouter Beke, à Belga. Une enquête pour menace d'attentat terroriste a été ouverte.

Aucune arme, munition ou explosif, n'ont été retrouvés lors de la perquisition menée vendredi soir. La perquisition a eu lieu à Bourg-Léopold (Limbourg) vendredi vers 21h, après que le service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs (Sedee) a passé au crible l'habitation pour y détecter d'éventuels explosifs.    

Une enquête a été ouverte à la suite de la diffusion sur les réseaux sociaux d'une séquence vidéo semblant montrer des tirs à l'arme de poing en direction d'une photographie du Premier ministre Alexander de Croo.

Le porte-parole du parquet fédéral nous avait confirmé ce vendredi soir que l'individu a été arrêté en Norvège. D'après Eric Van Duyse, l'individu a été filmé par les caméras de surveillance à l'aéroport de Bruxelles, mais aussi dans l'aéroport norvégien. Le porte-parole du parquet fédéral précise que l'individu, né en 1993, n'était plus militaire depuis un mois et qu'il avait déjà proféré des menaces par le passé. Sam H. a été licencié de l'armée pour raison médicale à la suite d'une longue procédure.

La police de la ville d'Oslo a confirmé à Belga avoir interpellé l'individu, sur base de signalements de comportements menaçants dans un magasin. L'affaire est toujours en cours à l'ouest de la capitale, alors que les agents sont sur le site et entendent la personne concernée. Celle-ci va être transportée pour observation vers un centre médical et il est vraisemblable qu'il sera arrêté en vertu de la législation norvégienne de l'immigration, a communiqué une porte-parole de la police locale.

Edition numérique des abonnés

L'individu a publié une vidéo sur les réseaux sociaux. Vêtu de noir et portant des gants, l'ex-militaire se met en scène dans une forêt où la photo du Premier ministre est accrochée à un arbre. Il tire ensuite à quatre reprises sur la photo.

Edition numérique des abonnés

L'ex-militaire a annoncé sur les réseaux sociaux qu'il se trouvait en Norvège et que son téléphone allait s'éteindre. "Je survivrai à cela dans la nature. Je suis chez moi ici. Dans ma maison, vous trouverez des livres, les annales akashiques et un livre sur le chamanisme. Ma porte arrière est ouverte, mon voisin en a un petit, il ne faut pas faire trop de bruit. Garde cela à l'esprit. Ma mission est terminée", a-t-il déclaré selon Het Nieuwsblad.

L'individu était connu des autorités pour ses liens avec une bande de motards liées à des activités criminelles, comme nous l'a indiqué le parquet. D'après un avis du service de renseignement militaire (SGRS) diffusé par l'individu lui-même sur Facebook, son habilitation de sécurité de niveau secret lui a été retiré le 3 mai 2022. L'homme souffrirait d'importants problèmes psychologiques.

Je me sens assez à l'aise

Avant l'annonce de l'arrestation, le Premier ministre Alexander De Croo a assuré qu'il n'était pas très inquiet. "Honnêtemement (je vis ça) d'une manière assez relax. J'écoute les services de sécurité qui me disent: il n'y a pas de raison de vous cacher quelque part. J'avais une visite planifiée à Pepinster sur le terrain. Je suis content de pouvoir le faire. Je suis un homme libre", nous a indiqué le Premier ministre, qui a rencontré des victimes des inondations de 2021.

Interrogé sur l'organisation de sa sécurité, Alexander De Croo a précisé que ses services de protection n'avaient pas été renforcés. "Je pense qu'il y a une analyse qui s'est faite. Il n'y a rien de spécifique. Je me sens assez à l'aise", nous a confié le Premier ministre. "Je n'ai pas vu la vidéo et honnêtement, ça ne m'intéresse pas".

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

2 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Ce ne sera pas une grande perte pour la Belgique et puis peut etre peut il demander la protection des iraniens

    D J
     Répondre
  • L'homme souffrirait d'importants problèmes psychologiques... Foutaise..! C'est un super imbécile, avec un cerveau au format "petit pois" et la maturité qui va avec.. Et rien d'autre..!

    Gérard G
     Répondre