Accueil Actu Belgique Société

Nina Derwael veut oublier 2023: "Heureusement, j'ai pu vite tourner la page"

Nina Derwael est convaincue qu'elle pourra retrouver son meilleur niveau en 2024 après des mois marqués par les blessures. "J'ai accusé le coup quelques jours, heureusement j'ai pu vite tourner la page", a déclaré la gymnaste de 23 ans mercredi au cours d'une conférence de presse à Gand.

Derwael a connu une année 2023 difficile. Il y a deux mois, elle a manqué les championnats du monde d'Anvers en raison d'une (nouvelle) blessure à l'épaule qui a nécessité une opération. Depuis, la championne olympique en titre aux barres asymétriques s'est lancée dans une course contre la montre pour retrouver la forme à temps et se qualifier pour les Jeux Olympiques de Paris l'été prochain.

"Il est rapidement apparu que l'opération était nécessaire pour éviter de nouvelles blessures similaires à l'avenir", a-t-elle déclaré. "Immédiatement après ma blessure, j'ai pensé: Est-ce la fin maintenant? Mais j'aime trop la gymnastique et j'ai vite senti que ce n'était pas encore fini pour moi. Le lendemain de l'opération, ma rééducation a commencé. Le fait que j'aie dû manquer les Mondiaux dans mon propre pays reste difficile à digérer. Mais maintenant, je me concentre sur Paris, que je prépare pleinement. Je dois encore me qualifier, ce ne sera pas facile et je ne veux pas non plus me mettre trop de pression."

Pour se qualifier pour les Jeux, Derwael et son équipe misent principalement sur les championnats d'Europe de Rimini début mai. Les manches de Coupe du monde (à partir de la mi-février) qui offriront aussi des places arrivent sans doute trop tôt pour la Limbourgeoise. "Je ne veux pas me précipiter dans ma rééducation et j'avance pas à pas. La santé passe avant tout. Mon rétablissement se passe bien, je suis de retour à la salle de sport et je veux continuer sur cette voie."

À la une

Sélectionné pour vous