Accueil Actu Belgique Société

Nina Derwael veut ouvrir un nouveau chapitre: "J'étais un peu bloquée"

Nina Derwael estime qu'elle est prête à écrire un nouveau chapitre dans sa carrière. "J'étais un peu bloquée. Peu de choses ont changé entre mes 16-17 ans et mes 23 ans", a déclaré la gymnaste mercredi lors d'une conférence de presse à Gand.

Derwael, qui se remet actuellement d'une blessure à l'épaule, a qualifié 2023 d'année "la plus difficile" de sa carrière, et ce tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la salle de sport. "Entre autres, j'ai eu beaucoup de problèmes de blessures et ma mère est tombée malade", a déclaré la championne olympique aux barres asymétriques de Tokyo. "Tout cela a été difficile mentalement, mais m'a aussi aidée à grandir. Cela m'a peut-être aussi fait comprendre qu'il fallait que je change ma façon de faire".

Une nouvelle ère s'ouvre pour la Trudonnaire. En effet, le 23 octobre, la fédération flamande de gymnastique Gymfed a mis fin avec effet immédiat à sa collaboration avec les coachs français Marjorie Heuls et Yves Kieffer. Elle avait débuté en 2009. Derwael entretenait une relation étroite avec le duo français, qui l'a conduite à l'or olympique et aux titres mondiaux et continentaux.

"Je suis extrêmement reconnaissante envers Marjorie et Yves pour ce que nous avons accompli ensemble et pour le chemin parcouru. Il n'y a absolument aucune rancœur entre nous. Nous n'en avions pas parlé avant, mais leur départ est intervenu à un moment où j'étais prête pour cela. Ce vent frais peut être salutaire."

La Gymfed a depuis nommé l'expérimentée coach allemande Ulla Koch pour reprendre l'élite des gymnastes féminines. "Nous nous sommes rencontrées lors de compétitions et j'ai tout de suite eu un sentiment positif lorsque j'ai appris sa nomination. La première collaboration se passe bien. C'est un plus pour moi de savoir qu'elle a connu du succès par le passé".

À la une

Sélectionné pour vous