Accueil Actu

"Calmez-vous Madame, ça va bien se passer": les mots condescendants du ministre français Darmanin pour répondre aux questions d'une journaliste

Dans un échange très tendu, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a accusé mardi une journaliste de BFMTV de présentation "populiste" des chiffres de l'insécurité, provoquant de vives critiques de l'opposition en pleine campagne présidentielle.

Tout est parti d'une question de la journaliste Apolline de Malherbe qui demandait dans sa matinale à M. Darmanin si l'exécutif ne s'était pas "réveillé un peu tard", avec l'annonce par Emmanuel Macron d'une loi sur la sécurité intérieure dans les derniers mois du quinquennat, alors que les chiffres de 2021 montrent une hausse des atteintes aux personnes.

"J'ai regardé votre logo, je pensais qu'on était sur Cnews mais en fait on est bien sur BFM", a d'abord ironisé Gérald Darmanin, avant de critiquer une "présentation très rapide et un peu populiste", insistant sur la baisse des atteintes aux biens.

 Le sexisme crasse ne fait pas oublier la pertinence de la remarque de la journaliste

"Non mais vous vexez pas, calmez-vous Madame, ça va bien se passer", a enchaîné le ministre alors que la journaliste protestait en considérant que ce n'était "pas une réponse" mais "presque une offense".

 Disant en avoir "marre des discours populistes toute la journée", le ministre lui a reproché de "n'évoquer même pas la baisse des (actes commis contre les) biens", une "présentation fallacieuse" selon lui qui fait qu'"une partie des médias" sont "responsables" de "l'augmentation générale et continue des populismes depuis de très nombreuses années". Tout en concédant qu'"il y a des augmentations très fortes d'atteintes contre les personnes".

Le compte Pécresse2022, soutien de la candidate LR, a réagi avec ironie à cet échange: "Ne parlez surtout pas de l'explosion des violences et des agressions à Gérald Darmanin et de l'échec d'Emmanuel Macron en matière de sécurité, ils paraît qu'ils sont très susceptibles !"

Le parti LR a vu dans la séquence la preuve du "mépris macroniste épisode 852" et dénoncé le fait que "pour écarter toute critique de son triste bilan, Gérald Darmanin vous colle l'étiquette de populiste".

Une tactique pour surfer sur un électorat jeune, viriliste, antiféministe

A gauche, le secrétaire national d'EELV Julien Bayou a dénoncé le "sexisme crasse" du ministre, qui ne fait pas "oublier la pertinence de la remarque de la journaliste: oui le gouvernement a échoué ou renoncé sur la sécurité des personnes et en particulier des femmes".

La société de journalistes de BFMTV rappelle sur twitter que "les journalistes sont libres de poser les questions qui leur semblent pertinentes" et "s'étonne du ton et des propos employés par le ministre".

Des éléments de langage également épinglés par le compte Instagram Préparez-vous pour la bagarre qui lutte contre les discours sexistes. Son autrice y voit: "Une tactique pour surfer sur un électorat jeune, viriliste, antiféministe et connivent, sans se faire repérer par le grand public".

Les indicateurs du ministère de l'Intérieur communiqués début février montrent pour 2021 une augmentation des atteintes aux personnes de 12%, et une stabilité des atteintes aux biens après une forte baisse en 2020 sur fond de pandémie.

À la une

Sélectionné pour vous