Accueil Actu Magazine Science & Nature

La prime Bruxell'Air pour les Bruxellois qui renoncent à leur voiture augmente

Le montant de la prime Bruxell'Air, destinée aux habitants de la capitale qui renoncent à leur voiture, sera plus élevé à partir du 1er mars. Cette décision émane du gouvernement bruxellois et prévoit une augmentation de la prime de 5 à 110 euros, selon les revenus des ménages concernés.

Les personnes qui se séparent de leur plaque d'immatriculation pourront bénéficier dès le 1er mars d'une prime qui passera respectivement de 500, 700 et 900 euros à 505, 705 et 1.010 euros. Ces montants sont évalués selon les revenus des ménages demandeurs, les plus bas revenus bénéficiant de la prime la plus élevée.

La radiation de la plaque doit désormais concerner une voiture immatriculée depuis au moins une année ininterrompue au nom du demandeur, et non plus deux années comme auparavant.

Cette prime peut également être utilisée pour acheter des abonnements aux transports en commun de la Stib, aux vélos partagés Villo!, aux véhicules partagés Cambio et Poppy ou encore aux services de taxi "Victor".

Suite à cette réforme du gouvernement bruxellois, le budget vélo disponible via cette prime devient désormais un budget "vélo et micromobilité" et passe d'un minimum de 250 à 200 euros. Cela permet ainsi aux demandeurs d'acheter un vélo ou des engins de micromobilité, comme des trottinettes.

Toute demande de prime doit être réalisée dans les six mois suivant la radiation d'une plaque, précise encore l'administration bruxelloise.

En 2023, plus de 1.200 primes Bruxell'Air ont été accordées, dont 60% pour des ménages à faibles revenus.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Moi j'irais surement pas supprimer ma voiture pour les beaux yeux des éscrolos

    Alain Schmit
     Répondre