Accueil Actu Monde Europe

Après l'accord UE, Groen rappelle l'engagement de la Vivaldi à ne pas enfermer de mineurs

Groen a rappelé vendredi l'engagement de la coalition Vivaldi à ne pas placer de mineurs d'âge en centre fermé dans les procédures d'asile et de migration, au lendemain de l'accord entre États membres sur une réforme de cette politique au niveau européen.

Cet accord oblige les pays membres à mettre en place des centres aux frontières extérieures de l'UE (notamment aux frontières terrestres ou aux aéroports) pour les migrants ayant peu de chances statistiquement d'obtenir l'asile. Leurs demandes d'asile y feraient l'objet d'un examen accéléré, afin de faciliter leur renvoi vers leur pays d'origine ou de transit. La procédure totale (examen + renvoi) devrait durer six mois maximum.

Les mineurs non accompagnés ne seront pas concernés par cette procédure frontalière, sauf cas particuliers. En revanche l'Allemagne n'a pas réussi à imposer sa demande d'exceptions pour les familles avec enfants. Ce sera un point de discussion avec le Parlement européen, qui prévoyait que les familles avec enfants de moins de douze ans passent par une procédure classique.

La députée Groen Eva Platteau rappelle que le gouvernement fédéral belge s'est engagé à ce qu'aucun mineur d'âge ne soit placé en centre fermé, "et notre pays s'y conformera". Mais elle se dit "très préoccupée par la mise en pratique de la procédure aux frontières" dans les autres États membres, aux frontières extérieures.

L'accord entre les ministres européens, qui porte sur deux textes juridiques, n'est pas définitif. Les États membres doivent encore négocier un compromis avec le Parlement européen. Groen attend les textes définitifs pour faire une évaluation, a déclaré Mme Platteau.

À la une

Sélectionné pour vous