Accueil Actu Monde International

Une équipe de Quotidien touchée par une explosion à Kramatorsk, en Ukraine: "On a été projetés au sol"

Lundi, un journaliste français de l'émission Quotidien et son cameraman se sont retrouvés à l'extérieur alors que la ville de Kramatorsk, dans l'est de l'Ukraine, où ils se trouvaient, a été bombardée.

Paul Gasnier a passé plusieurs jours auprès des soldats ukrainiens pour vivre avec eux le réveillon de fin d'année. Alors qu'il s'apprêtait à intervenir dans l'émission de Yann Barthès, une explosion est survenue juste derrière lui.

Quelques minutes plus tard, après s'être mis à l'abri, le reporter a expliqué ce qui s'est passé.

"On était en place pour ce duplex. On avait allumé la caméra, on était prêt pour le début de l’émission et il y a eu une très forte explosion derrière nous. On a été projeté par terre. J’ai perdu mon micro. Normalement, j’aurais dû avoir le micro rouge, mais je l’ai perdu dans l’explosion. Les vitres ont volé en éclats autour de nous, on a été projeté au sol, mais on va bien, là on a trouvé refuge dans une église un peu plus loin dans un autre quartier. On est à l’intérieur, on va bien, c’est l’essentiel."

C’était très bruyant

Le journaliste est apparu à l'écran très traumatisé mais indemne, tout comme son cameraman.

"On ne sait pas s’il y a des victimes. En tout cas, on était les seuls dehors. On était sur le parking devant notre hôtel, ça faisait une heure qu’on était là, on était prêt pour le duplex. On ne sait même pas où c’est tombé exactement, on sait juste que c’était très bruyant, on avait de la poussière plein les yeux et plein la bouche. On a eu très peur."

Quatre fortes explosions ont été entendues lundi soir par des journalistes présents dans la région de Kramatorsk, capitale administrative de facto de la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine.

Les autorités régionales ont fait état sur Twitter de "deux missiles" à Droujkivka et Yakovlivka, près de Kramatorsk, et fait état de 2 blessés.

Le ministère russe de la Défense a déclaré avoir utilisé des armes de haute précision pour mener des frappes près de Kramatorsk et dans la région de Kharkiv, affirmant avoir tué "plus de 70 mercenaires étrangers".

À la une

Sélectionné pour vous