Accueil Actu Régions Namur

Nuit aux urgences pour Patrick à Huy: "C'est un peu une leçon de vie pour moi"

Des pompiers et des services de secours ont été mobilisés partout dans le pays pour le Nouvel An. Les infirmiers et médecins de service les nuits de fêtes ont parfois de nombreuses interventions à réaliser. Au CHR de Huy, une trentaine de patients ont passé le réveillon sur un lit d'hôpital des urgences.

Passer la nouvelle année à l’horizontale, sur un lit d’hôpital, Patrick ne l’avait pas prévu. Mais ce patient du CHR de Huy garde le moral. "Démarrer 2023 de cette manière, c'est un peu une leçon de vie pour moi. C'est un petit peu me remettre les idées en place et arrêter de manger des cochonneries."

"On est sur notre lieu de travail et au service de la population"

Geoffrey, lui, a à peine eu le temps de prendre l'apéro : "Je me suis rendu compte que ça n'allait pas. J'ai préféré me reposer un peu et après une heure, de venir aux urgences pour demander un conseil médical.Claude Ngah est le chef du service des urgences. Peu après 22h, il s'attendait à une nuit mouvementée: "On peut avoir des accidents de roulage ou des patients qui se font des accidents domestiques comme le coup le plus classique: la plaie en essayant d'ouvrir les huîtres."

Alors que le ciel se colore au rythme des feux d'artifice, les urgentistes continuent leur garde: "Pendant que les autres font la fête, on n'a pas le choix", lâche Dan Pungaru, pompier ambulancier de Huy. "On est sur notre lieu de travail et au service de la population."

Loin des leurs, toutes et tous ont sacrifié leur vie de famille ou amicale.

À la une

Sélectionné pour vous