Accueil Actu

Snowboard: incertitude autour de la sélection de Shaun White pour les Jeux de Pékin

La star du snowboard Shaun White, triple champion olympique en halfpipe, peut encore espérer être sélectionné dans l'équipe des Etats-Unis aux Jeux de Pékin, mais cela dépendra de sa bonne santé alors qu'il s'est fait mal à une cheville samedi soir.

Une chute assez lourde en qualification, au terme de laquelle il a néanmoins pu accéder en finale de la compétition de Mammoth Mountain (Californie), la dernière permettant de valider un ticket pour les JO (5-20 février), a manifestement aggravé l'état de sa cheville droite déjà douloureuse ces derniers temps.

Par précaution, White a alors décidé de renoncer à disputer ce qui constituait la course la plus importante de son hiver préolympique, sachant qu'il avait échoué à la 8e place de la précédente, en décembre dans le Colorado.

Un choix mû par la quasi-certitude de pouvoir néanmoins être assuré d'aller à Pékin. Car sur les quatre accessits en jeu, trois résultent des résultats cumulés des candidats et un doit être attribué à la discrétion des entraîneurs de l'équipe américaine.

Or compte tenu de son statut de légende du snowboard, il semble lui être promis.

Mais les entraîneurs de l'équipe olympique US se sont donnés du temps -- et donc à White surtout pour qu'il apporte des garanties sur son état de forme -- afin de finaliser leur sélection, laquelle ne sera pas dévoilée avant le 21 janvier.

"Il veut juste s'entraîner et continuer à travailler dur et à s'améliorer. Il espère que la place qu'il occupe actuellement est solide et qu'il pourra être nommé dans l'équipe", a ainsi expliqué le coach principal de l'équipe olympique de ski et de snowboard des Etats-Unis, Mike Jankowski.

Une course contre la montre d'environ deux semaines attend donc White, dont les difficultés se sont cumulées ces dernières semaines, puisqu'il a été testé positif au Covid-19 avant Noël.

"Au niveau des poumons et de la respiration, ce n'était pas génial", a d'ailleurs récemment confié celui qui est né avec une malformation cardiaque pour laquelle il a subi deux opérations majeures avant l'âge d'un an.

L'Américain espère néanmoins bien disputer à 35 ans une cinquième et dernière olympiade. Ce serait une première victoire, avant d'éventuellement ajouter une quatrième médaille d'or à celles glanées en 2006 à Turin, à 19 ans, en 2010 à Vancouver, puis en 2018 à Pyeongchang.

À la une

Sélectionné pour vous