Accueil Actu

Sondage RTL INFO - Travail, argent, enfants: comment les Belges francophones déclarent-ils vivre le confinement?

Le coronavirus en Belgique a bouleversé momentanément le quotidien des Belges francophones. Comment déclarent-ils le vivre sur le plan du travail, des rentrées financières et de la vie à la maison avec les enfants lorsqu'il s'agit d'une famille. À deux jours de l'annonce sur la manière dont se déroulera le déconfinement, RTL INFO dévoile les résultats d'un sondage exclusif.

À cause d'un virus qui a entraîné un confinement arrivé presqu'avec le printemps, des millions de Belges francophones mènent une vie singulière et inédite, privée de certaines libertés, privée parfois de travail et d'essentiels revenus financiers, une vie "tous à la maison" comme l'avait annoncé d'abord le gouvernement italien, premier pays européen à se confiner.

Comment se passe-t-elle cette vie après un mois de confinement, en particulier pour les familles avec des enfants ? RTL INFO, avec l'aide de la société d'enquêtes IVOX, a interrogé un échantillon représentatif de 1000 francophones entre les 21 et 22 avril. Avec une marge d'erreur de 3%, il ressort qu'une majorité de Belges francophones déclare garder le cap, non sans crainte quant à sa situation financière, en surveillant ses dépenses pour un tiers d'entre eux. Avec des parents qui font plus que résister, déclarant s'être rapprochés de leurs enfants.

Voici les principaux résultats de l'enquête par thématique.

TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION

Les conséquences du ralentissement économique en Belgique, mais aussi partout ailleurs dans le monde, s'avéreront probablement dures pour de nombreuses entreprises. Avec à la clef, de possibles pertes importantes d'emploi. À l'heure actuelle, l'État fédéral protège les entreprises et leurs travailleurs en versant des allocations de chômage temporaire, le but étant que toutes les firmes puissent redémarrer après le confinement. Il est impossible de savoir actuellement ce qu'il adviendra. La plupart des travailleurs belges restent cependant confiants pour leur emploi. Et, s'ils sont à l'arrêt chez eux, leurs collègues leur manquent. Quant aux difficultés financières, certains la vivent déjà ou l'anticipent en surveillant les dépenses, la moitié des Belges francophones les craignent, l'autre se montrent optimistes. La rédaction de RTL INFO reçoit chaque jour par dizaines des témoignages, via le bouton orange Alertez-nous, de familles où un voire les deux revenus ont disparu ou ont été rabotés. Nombreux sont les foyers où les aides publiques (allocations de chômage temporaire pour plus d'un million de salariés, "droit passerelle" pour des dizaines de milliers d'indépendants, indemnités régionales pour indépendants et PME, report de remboursement du crédit hypothécaire,...) s'avèrent essentielles.

J'ai peur de perdre mon emploi à cause de la crise du coronavirus

Pas d'accord 75,2%

D'accord 20,4%
(Plutôt d'accord 13,9% et Tout à fait d'accord 6,5%)

Sans opinion 4,3%

J'ai peur que mon ménage connaisse des difficultés financières à cause de la crise du coronavirus

Pas du tout d’accord 21,3%

Plutôt pas d’accord 24%

Plutôt d’accord 33,6%

Tout à fait d’accord 11,6%

Sans opinion 5,7%

Quelle description correspond le mieux à votre situation familiale ?

Mes revenus ne suffisent pas pour boucler le mois. Je suis en négatif tous les mois
8,2%

Mes revenus suffisent juste à boucler le mois, mais je dois faire très attention à ce que j’achète 33,6%

Je parviens à boucler le mois sans trop de difficulté, mais je ne peux pas non plus faire d’achats inconsidérés
47,4%

Je parviens facilement à boucler le mois avec mes revenus et je ne dois pas vraiment faire attention à ce que j’achète
10,8%

Mes collègues me manquent maintenant que je travaille chez moi

Pas du tout d’accord 16,1%

Plutôt pas d’accord 15,1%

Plutôt d’accord 38,3%

Tout à fait d’accord 24,1%

Sans opinion 6,4%

AVEC LE ENFANTS À LA MAISON

Depuis la mi-mars, les enfants sont à la maison. Souvent avec leurs parents, eux-mêmes confinés, en chômage temporaire ou en télétravail. Un enfer ? Non, déclare une majorité des parents pour qui cette période de confinement est aussi une période de rapprochement avec sa progéniture.

La garde de mes enfants pendant la crise du coronavirus me stresse

Pas du tout d’accord 39,9%

Plutôt pas d’accord 27,4%

Plutôt d’accord 20,5%

Tout à fait d’accord 5,4%

Sans opinion 6,9%

Occuper mes enfants de manière sensée est un grand problème

Pas du tout d’accord 27,8%

Plutôt pas d’accord 28,2%

Plutôt d’accord 29,5%

Tout à fait d’accord 7,4%

Sans opinion 7,1%

Je me dispute plus souvent avec mes enfants depuis le début de la crise du coronavirus

Pas du tout d’accord 41,3%

Plutôt pas d’accord 30,8%

Plutôt d’accord 17,9%

Tout à fait d’accord 5,1%

Sans opinion 4,9%

J’accorde désormais plus de temps à mes enfants depuis le début de la crise du Coronavirus

Pas du tout d’accord 7,8%

Plutôt pas d’accord 18,7%

Plutôt d’accord 45,4%

Tout à fait d’accord 21,7%

Sans opinion 6,4%

J'ai pris congé (en partie) afin de garder mes enfants pendant la crise du coronavirus

Pas du tout d’accord 55,1%

Plutôt pas d’accord 16,5%

Plutôt d’accord 13,3%

Tout à fait d’accord 4,6%

Sans opinion 10,5%

La crise du coronavirus provoque des tensions au sein de notre famille

Pas du tout d’accord 32,7%

Plutôt pas d’accord 31,2%

Plutôt d’accord 25,4%

Tout à fait d’accord 7%

Sans opinion 3,7%

Je trouve important que mes enfants continuent de s'instruire pendant la crise du coronavirus

Pas du tout d’accord 1,8%

Plutôt pas d’accord 7%

Plutôt d’accord 41%

Tout à fait d’accord 42,2%

Sans opinion 7,9%

ET APRÈS ?

Même si on sait désormais qu'il n'y aura pas un déconfinement en une fois, du jour au lendemain, et donc pas une sorte de fête générale, à la manière d'une victoire des Diables Rouges contre le Brésil, nous sommes déjà nombreux à rêver de ce jour. Le Belge francophone reste toutefois très sage quand on lui demande ce qu'il fera d'abord, lorsque tout sera terminé. Sage mais visant l'essentiel, des choses non matérielles mais qui ont une valeur inestimable: la famille et les amis, bref celles et ceux qu'on aime, celles et ceux qu'on pourra enfin embrasser, serrer dans ses bras, regarder sans écran.

Parmi les choses suivantes, lesquelles ferez-vous en premier lieu lorsque la crise du coronavirus sera terminée, que les mesures de confinement auront été levées et que la vie normale aura repris ?

Voir ma famille 36,1%

Voir mes amis 15,3%

Rendre visite/Inviter mes parents 13,6%

Faire un bon repas 5,8%

Faire du shopping 3%

À la une

Sélectionné pour vous