Accueil Actu

120.000 jobs seront créés dans les trois ans à venir: voici les principaux secteurs concernés

Après une croissance du PIB plus faible en 2016 (+1,2%), la Belgique devrait connaître une accélération du rythme au cours des trois années à venir, a déclaré le gouverneur de la Banque nationale de Belgique, Jan Smets, lors de la présentation des projections économiques d'automne de la BNB. "Une accélération qui nous ramènera au même niveau que celui de nos principaux partenaires commerciaux", a-t-il estimé.


2016, un "grand cru"?

La BNB table désormais sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Belgique d'1,2% cette année, pour 1,4% en 2017, 1,6% en 2018 et 1,5% en 2019. La Banque est moins optimiste que cet été puisqu'elle tablait sur une croissance d'1,3% en 2016 et d'1,5% pour l'année suivante.

Si 2016 est qualifiée de "grand cru" par le gouverneur de la BNB en ce qui concerne la création nette d'emplois (+55.000), les trois prochaines années ne seront pas en reste puisque la Banque nationale table sur 120.000 nouveaux jobs.


Les principaux secteurs concernés

C'est une nouvelle fois le secteur privé et principalement les secteurs sensibles à la conjoncture comme l'agriculture, l'industrie, la construction, le commerce, l'horeca, les transports ou encore l'immobilier qui créeront le plus de places.


Une inflation proche des 2%

L'inflation (l'augmentation des prix) s'est établie à 1,8% en 2016 et devrait encore être un peu plus élevée pour les trois prochaines années, à 2%, dû notamment à l'augmentation des taxes indirectes et à l'augmentation de la TVA sur l'électricité.


Le chômage en baisse

Le taux de chômage, fixé à 8,2% pour 2016, devrait baisser progressivement dans les trois prochaines années. Il devrait s'établir, selon les projections, à 8% en 2017, 7,8% en 2018 et 7,6% en 2019.

En ce qui concerne les comptes publics, la BNB se montre moins optimiste. Le solde de financement des administrations publiques resterait négatif, à 3% du PIB en 2016 et 2,3% pour les trois années suivantes.