Accueil Actu

Pascal a soudainement accès sur son smartphone au compte Belfius d'un garage à Hannut: "J'ai même fait un virement de 10€ sur mon compte pour voir!"

Histoire étonnante en région liégeoise: Pascal, qui travaille pour une imprimerie à Libramont, a découvert récemment qu'il avait accès au compte d'un garage BMW de Hannut. L'origine de cette "malencontreuse erreur" (dixit Belfius) est à chercher du côté d'une… homonymie.

Le secteur bancaire, comme d'autres, vit sa révolution digitale depuis quelques années. Il est devenu difficile de parler à son banquier pour autre chose que l'ouverture d'un compte-titre ou la conclusion d'un contrat d'assurance. Toutes les opérations courantes se font aux guichets électroniques des banques ou, plus simplement encore, en ligne, via un ordinateur ou l'application d'un smartphone.

Le particulier est généralement gagnant dans l'affaire: les comptes à vue et comptes épargne sont devenus gratuits, et parfois même les cartes de crédit. De plus, il peut faire des virements et consulter le solde de ses comptes à l'autre bout du monde, avec un smartphone.

Mais il y a toujours des effets négatifs. D'un point de vue économique et social, il y a de grosses pertes d'emplois. D'un point de vue humain, il y a des interactions qui n'existent plus (comme "aller la banque"). Et d'un point de vue technique, il y a la multiplication des... bugs potentiels.

Pascal est bien placé pour le dire. "Jeudi passé, j'ai découvert que j'avais accès à un nouveau compte, celui d'un garage de la région", nous a-t-il expliqué après avoir contacté la rédaction de RTL info via le bouton orange Alertez-nous.

"J'ai vu la liste des opérations"

Le jeudi 15 septembre, Pascal ouvre son application Belfius, comme il a souvent l'habitude de le faire.

Et là, surprise: "il y avait un nouveau compte qui était dans la liste, celui de Delbrassine Motors SA, c'est un garage BMW à Hannut".

Interloqué mais curieux, l'homme originaire de Saint-Georges sur Meuse "clique sur le compte", et voit alors "la liste complète des dernières opérations". Il a donc effectivement accès au compte du garage BMW...

A la police directement

Pascal, 48 ans et opérateur en impression digitale dans une entreprise à Libramont, est quelqu'un de prudent. "J'ai directement été à la police de Marche-en-Famenne, pour faire constater" l'incident.

Il agit de la sorte car il a "peur d'avoir des ennuis si jamais il y a des opérations frauduleuses".

Mais la police lui répond qu'elle "ne peut rien faire, qu'il faut aller trouver Belfius". Elle tente également de le rassurer en lui disant qu'il n'a sans doute qu'un accès "limité à la consultation du compte", et qu'il ne peut "surement pas effectuer d'opérations".


L'extrait de compte de Pascal, avec la preuve des 10€ versés.

Il se fait un virement à lui-même pour tester

Pour en avoir le cœur net, Pascal tente de faire un virement. "Je voulais voir si j'avais vraiment accès au compte. J'ai fait un virement de 10 € du compte du garage vers mon compte à moi", explique le résident de Saint-Georges.

"Et ça a marché... Je me suis dit, c'est complètement fou, ça!"

Pascal a ensuite refait le virement dans l'autre sens pour ne pas léser le garage. "Je voulais juste avoir la preuve".

Pascal contacte le garage: "la partie amusante de l'histoire"

Pressé de tirer cette affaire au clair, Pascal contacte le garage Delbrassine de Hannut, à 14h, le jeudi (il s'est aperçu de l'accès au compte à 12h). "J'ai demandé à parler au responsable, finalement on m'a transféré au service comptabilité".

Il explique la situation en détails et reçoit une réponse étonnante. "Dans un premier temps, ils m'ont demandé si c'était une blague. Puis je leur ai donné la preuve de mon virement, qu'ils ont pu voir chez eux aussi, forcément. La personne se demandait vraiment ce qu'il passait..."

De fil en aiguille, le responsable de la comptabilité en vient à demander à qui il a affaire. "C'est la partie amusante de l'histoire, si je puis dire. Je lui ai dit que je m'appelais Pascal Detaille. Il m'a dit: 'Moi aussi'. Il était étonné, surpris, mais aussi assez fâché contre Belfius".

C'est donc une erreur liée à l'homonymie des deux Pascal Detaille qui est à l'origine de cet incident pour le moins original. "Il m'a dit qu'il allait faire le nécessaire".

Nous sommes parvenus à joindre le Pascal Detaille du garage Delbrassine, mais il n'avait "pas envie de commenter cet événement-là". Il estime que c'est "un problème interne entre le garage et la banque", confirmant cependant l'histoire du Pascal Detaille qui a contacté la rédaction de RTL info.


L'annulation de la procuration donnée par erreur à Pascal

L'agence Belfius est tout aussi étonnée

Pascal, qui commence à comprendre ce qu'il s'est passé, se rend à l'agence Belfius de Libramont pour signaler le problème. "La dame me regarde et dit: 'Vous rigolez ?'. Je lui prouve alors que c'est vrai avec les virements. Elle regarde alors mon compte client et se rend compte qu'effectivement le compte (du garage Delbrassine) m'est attribué".

D'après les explications données à notre témoin, "quand l'agence Belfius du garage a ouvert ce compte, il s'est trompé de Pascal Detaille".

La banquière a retiré immédiatement le mandat de Pascal sur le compte du garage, résolvant rapidement l'incident.

"Personne de chez Belfius ne m'a encore contacté"

Notre témoin, lui, "trouve cela très étrange qu'une telle erreur puisse arriver" à une grande banque. "On doit donner des coordonnées précises, on doit montrer la carte d'identité: comment peut-on confondre deux personnes ayant les mêmes noms et prénoms?".

Pascal a été honnête: "J'ai réglé l'affaire le jour même, mais si je ne signale rien, qu'est ce qui se passe?"

"Je précise également qu'à cette heure, personne de chez Belfius (l'agence de Hannut en particulier) ne m'a contacté pour au moins présenter des excuses pour les désagréments (nombreux coups de téléphones, passage à la police, à l'agence Belfius de Libramont, etc...). Cette erreur aurait pu avoir de graves conséquences, tant pour moi que pour mon homonyme. Sans compter que si j'avais été malhonnête, j'aurais à la limite pu vider le compte sans problème!", conclut-il.

Que dit Belfius ?

Nous avons contacté le siège de Belfius pour connaître l'origine du problème. "Il s’agit d’une malencontreuse erreur de la banque et c’est tout à fait exceptionnel", nous a répondu Ulrike Pommée, le porte-parole.

Et si Pascal avait été moins honnête et avait fait de gros virements au nom du garage ? "Si le compte avait été utilisé de manière inappropriée (ce qui est punissable par la loi, même dans ces circonstances), la banque aurait fait le nécessaire pour récupérer les versements indus, et ce, quelles que soient les responsabilités (de la banque ou du client). S’il y avait eu le moindre dommage dans ce cas précis, la banque auraient immédiatement et intégralement remboursé le client", a tenu à rassurer Belfius.