En ce moment
 
 

35 licenciements annoncés à la Manufacture Belge de Chocolats (ex-Godiva): la crise sanitaire en cause

35 licenciements annoncés à la Manufacture Belge de Chocolats (ex-Godiva): la crise sanitaire en cause
©BELGA
 
 

35 personnes vont être licenciées à la Manufacture belge de Chocolats : l'annonce a eu lieu vendredi et vient de nous être confirmée par la direction. 

C'est un ouvrier de l'ancien chocolatier Godiva qui nous a contactés, via le bouton Alertez-nous, "des licenciements ont été annoncés". Il explique que depuis un an, l'usine n'a pas beaucoup tourné et les ouvriers étaient mis au chômage technique la plupart du temps.

C'est ce que nous confirme le délégué syndical CSC : "13 personnes ont déjà été licenciées l'an dernier et vendredi, l'intention de licencier 35 personnes supplémentaires, 30 ouvriers et 5 employés, a été annoncée", nous explique-t-il.

Gert De Boeck, directeur des ressources humaines de la Manufacture belge de Chocolats, confirme les licenciements de 30 ouvriers et 5 employés. En cause ? La crise du covid...

"En 2020, nous avons eu une réduction de 43% de notre volume de production par rapport à 2019. Pour vous donner une idée, en général, on tourne avec 3 équipes. En 2020, on a tourné avec maximum 2 équipes. Et les prévisions pour 2021 sont relativement semblables : les chocolats se vendent surtout en aéroports et boutiques hors taxes. On enregistre une forte baisse des ventes dans ces boutiques, étant donné que les aéroports tournent au ralenti. Il faut qu'on adapte notre effectif à la nouvelle réalité commerciale", a-t-il expliqué.

L'annonce aux 35 personnes n'a pas encore été faite car des consultations débutent entre les syndicats et la direction. Une procédure Renault a été lancée. 

Une rencontre entre les ouvriers et les représentants du personnel a eu lieu ce mardi. Le but est d'informer les travailleurs de la procédure et de réfléchir aux éventuelles actions à mener. "On va voir ce qu'on peut faire étant donné la situation. Il y a beaucoup de chômage technique, on travaille une ou deux semaines par mois. Donc, on est très limités au niveau des actions", a confié le représentant syndical.

200 personnes travaillent sur le site de la Manufacture Belge de Chocolats à Simonis : 150 ouvriers et 50 employés. Il s'agit des anciens chocolats belges Godiva. Depuis 2019, l'usine de Koekelberg ne fait plus partie de l'enseigne Godiva. La fabrique a été vendue au groupe sud-coréen MBK.




 

Vos commentaires