En ce moment
 
 

Colère des commerçants belges contre Wordline: une grande partie d'entre eux ne reçoit plus ses paiements électroniques

Colère des commerçants belges contre Wordline: une grande partie d'entre eux ne reçoit plus ses paiements électroniques
 
 

"Bug chez Atos Wordline, les transactions effectuées vendredi et samedi ne sont toujours pas créditées et la centrale téléphonique d'Atos signale le problème mais ne nous donne aucun renseignements pour la suite. Etant un petit commerçant, cette situation est très ennuyeuse", nous signalait hier un commerçant via la page Alertez-nous. Il n'a pas été le seul à prévenir notre rédaction.



Le SNI exige des compensations correctes de la part de Worldline

"Depuis vendredi, une grande partie des commerçants ne reçoivent plus de paiements de Worldline, l’entreprise qui gère les paiements électroniques. Le SNI demande donc que Worldline résolve ce problème le plus rapidement possible et exige, pendant ce temps, des compensations correctes pour les commerçants victimes. Ils perdent de gros revenus"
a indiqué ce matin le SNI, Syndicat Neutre des Indépendants, dans un communiqué de presse. Le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) est une organisation neutre qui représente les indépendants, professions libérales et intellectuelles ainsi que les PME de tout le pays.

"Quand des clients paient avec leurs cartes bancaires, le montant est débité de leur compte et les commerçants récupèrent ce montant, via Worldline, l’entreprise qui gère le trafic des paiements électroniques dans notre pays. Depuis la fin de la semaine passée, il y a du retard dans le paiement de ces montants sur le compte des commerçants", a expliqué le SNI exigeant une compensation correcte pour les commerçants victimes. "Cela ne peut plus durer. Les commerçants ont besoin de cet argent, ils ne peuvent pas attendre. Pour les petits commerces, un secteur avec un revenu moyen très faible, ce retard dans les paiements est néfaste. Les paiements électroniques coûtent cher aux commerçants : pour l’acquisition d’un terminal, les frais d’abonnement et de transaction. La moindre des choses est que les commerçants bénéficient d’un service au top", a encore rappelé le SNI.


Un problème complexe et Worldline ne sait pas quand il sera résolu

"Nous connaissons l'origine du problème, qui est très complexe", a indiqué un porte-parole de Worldline ce mercredi. Quand un consommateur paye avec une carte, Worldline gère le versement du montant du compte du client vers celui du commerçant. C'est cette partie de l'opération qui subit des retards depuis le vendredi 18 septembre. Worldline ne donne pas de chiffres sur le nombre de commerçants touchés mais concède qu'un partie "significative" des commerçants sont concernés par le problème. La difficulté ne concerne que les versements via le système Bancontact. Les paiements par carte de crédit ne sont donc pas concernés. "Depuis mercredi matin, nous avons accéléré le traitement des transactions, ce qui nous a permis de traiter 20% des paiements retardés de vendredi. Ensuite viendront les transactions des jours suivants", explique le porte-parole de Worldline. Ce dernier ne se risque toutefois pas à pronostiquer la fin de la résorption des retards. Worldline tient par contre à rassurer commerçants et clients: aucune transaction n'a été perdue et les comptes seront correctement débités. Les paiements aux commerçants sont garantis, assure-t-on. 




 

Vos commentaires