En ce moment
 
 

Du nouveau pour vos pensions: pouvez-vous souscrire à la PLCS pour la rendre plus confortable?

Du nouveau pour vos pensions: pouvez-vous souscrire à la PLCS pour la rendre plus confortable?
©DR

Deux millions de salariés doivent tendre l'oreille ce matin: ils ont une nouvelle possibilité de compléter leur pension. Celles et ceux qui n'ont pas accès à une assurance groupe via leur employeur. C'est ce qu'on appelle la Pension libre complémentaire pour salariés (PLCS), qui bénéficie d'un petit avantage fiscal. Explications.

Vous vous interrogez, sur votre avenir : combien allez-vous gagner par mois, à la pension ? Le chiffre reste flou. Un nouveau système complémentaire est mis en place aujourd'hui.

Ca s'adresse à vous, seulement si votre employeur ne propose pas d'assurance groupe (le 2e pilier de pension). Près de 2 millions de personnes sont concernées. L'idée est de rendre plus accessible l'accès à la pension complémentaire: la Pension libre complémentaire pour salariés (PLCS) est lancée ce mercredi.

Comment ça marche ?

Grâce à elle, un employé peut demander à son employeur de prélever chaque mois une partie de son salaire net pour le verser dans le produit d’un assureur ou d’une institution de pension (de son choix). Cette épargne se limite à 1.600 euros maximum par an, mais c'est vous qui fixez le montant déductible à 30%. Attention, il faut s'attendre, selon les produits, à des taxes de 4% et un impôt final sur le capital de 10%, qui pourraient donc diminuer le rendement final…

D'après l'Echo, peu d'organismes proposent actuellement un tel produit, car ils craignent que l'intérêt de la PLCS soit très limité au niveau des employés. Selon AG, l’incitant fiscal est trop limité en comparaison, par exemple, avec celui de l’épargne-pension individuelle ou de l’épargne à long terme.

Les secrétariats sociaux craignent également une surcharge de travail administratif pour les employeurs, qui finalement feraient mieux d'organiser un système d'assurance groupe...

Quels sont les derniers chiffres ?

En moyenne, la pension légale d'un salarié est de 1.599 euros par mois après une carrière complète qui est rarement atteinte. Le montant moyen de la pension complémentaire est de 22.000 euros, ce qui n'est pas énorme.

Les assureurs et les associations de défense des retraités conseillent, dans l'ordre, de devenir propriétaire, de souscrire une épargne pension individuelle, et s'il n'y a pas d'assurance groupe assurée par l'employeur, de constituer la pension libre complémentaire dont on a parlé plus haut dans cet article.

Vos commentaires