En ce moment
 
 

Le bail commercial de courte durée voit le jour: pour qui, pourquoi?

 
 

Le gouvernement wallon a validé ce matin l'idée d'instaurer un nouveau type de baux commerciaux plus courts que ce qui existe aujourd'hui. Ils pourraient être conclus pour une durée d'un jour à un an. L'objectif est de mieux coller à la réalité du marché en favorisant par exemple la création de magasins éphémères.

Dans le centre-ville de Wavre où se sont rendus Sébastien Prophète et Benjamin Vankelst pour le RTL info 13h, se trouvent une librairie qui vend des livres à prix bardés depuis décembre dernier. Le contrat de location prévoit qu'il ferme fin mars. Propriétaires et locataires de l'espace commercial ont signé ce qu'on appelle "une convention d'occupation précaire".

"On prend un bail précaire justement, pour pas se retrouver avec 3 ans de loyer si au bout de 3 mois, ça ne marche plus. Signer un bail à 3-6-9, ça devient de plus en plus aventureux", explique Léopold Saelmans, le gérant de la boutique de livres.

Pour éviter le recours à ces conventions précaires juridiquement fragiles, la Wallonie crée le bail commercial de courte durée: de minimum un jour et maximum un an.


Un magasin éphémère durant 3 jours, et puis...

Laure et son associée, qui gèrent une boutique de prêt-à-porter à Namur depuis deux ans, ont commencé par tester le succès de leurs produits dans un magasin éphémère durant trois jours, avec pour contrat de location, un simple accord à l'amiable. Le bail de courte durée est donc une très bonne idée, selon les deux commerçantes.

"Ca donnerait peut-être des facilités à ceux qui décident de se lancer dans cette aventure-là", estime Laure Van Rijckevorsel, responsable d'un magasin de vêtements.


Certains commerçants son méfiants

Mais une partie du secteur s'inquiète aussi de voir apparaitre de plus en plus de magasins temporaires spécialisés dans le déstockage bon marché.

"Cela peut remotiver une ville où il y a des zones qui sont vides, mais ça peut peut-être couler certains magasins qui sont sur place et qui ont déjà du mal", estime quant à elle Stéphanie Ghenne, secrétaire de l'association des commerçants de Wavre.

Le bail courte durée devrait voir le jour dans les prochains mois. Propriétaires et locataires pourront le renouveler plusieurs fois, à condition de ne pas dépasser un an au total.




 

Vos commentaires