En ce moment
 
 

Les appellations viticoles wallonnes modernisées : "Il convient d'élargir la liste des cépages autorisés"

Les appellations viticoles wallonnes modernisées :

Les appellations viticoles wallonnes vont être revues prochainement pour mieux refléter la réalité nouvelle rencontrée par les acteurs derrière les quelque 1,32 million de bouteilles produites ou cours de l'année record 2018.

Le monde viticole wallon n'attend plus que le feu vert du gouvernement puis de l'Europe pour réformer des appellations jugées dépassées. De nouveaux cépages devraient désormais y être repris, entre autres. "Il convient d'élargir aujourd'hui la liste des cépages autorisés, et ce, afin d'éviter l'aberration qui prévaut actuellement, à savoir l'exclusion, parfois, des types qui donnent bien chez nous", explique Pierre Rion, président de l'Association des Vignerons de Wallonie, et viticulteur. Au total, les appellations wallonnes sont au nombre de quatre à ce jour, avec l'AOC "Côtes de Sambre et Meuse", l'IGP "Vin de pays des Jardins de Wallonie", l'AOP "Crémant de Wallonie" et l'AOP "Vin mousseux de qualité". "Pour bien faire, il convenait de simplifier les choses. Vin de Wallonie, c'est quand même plus facile à dire que Vin de pays des Jardins de Wallonie", martèle Pierre Rion.

"Il fallait aussi se diriger vers des critères plus stricts, afin d'informer les consommateurs qu'il s'agit bien de vin et de raisin locaux, produits localement", avance le président. Enfin, l'association des vignerons de Wallonie (AVW) a plaidé pour l'instauration d'une notion de rendement par pied, une première. En plus de celle d'application à l'hectare, de même qu'une dérogation pour dépasser les quotas en cas d'années record, comme l'an passé. Les cahiers des charges redessinés seront présentés une dernière fois aux acteurs du secteur avant d'être soumis à consultation publique via une publication au Moniteur.

Vos commentaires